Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

La Roumanie que je porte dans ma tête

Le recueil présenté ici est le résultat d’une intervention d’écriture que j’ai animée dans la classe de Mmes Méglinky et Robin, Classe 1SPM, au lycée Edouard Gand d’Amiens.

Cette action s’inscrivait dans le cadre de l’opération Fil rouge avec la Roumanie réalisée dans l’établissement en novembre 2008. En accompagnement aux échanges autour de la Roumanie, j’ai proposé un travail de création reposant sur la relation imaginaire que nous avons avec le pays. « Imaginaire » c’est à dire que c’est la relation qui s’établit dans notre tête à partir de la Roumanie. Faite d’informations reçues mais aussi de présupposées, d’idée inconsciente. Chaque ville, chaque village, chaque pays, chaque territoire, provoque ainsi en nous des représentations, des images. Peu importe donc que cela soit « vrai » au sens rigoureux : la « vraie » Roumanie est celle que nous fabriquons en nous et qui fera notre grille d’interprétation du monde et des informations que nous recevrons sur ce pays ultérieurement.

Merci aux élèves qui ont apporté leur active collaboration.

Merci à Mirita Merckaert-Ribeiro qui a permis d’établir les contacts.

Cette démarche, renouvelable, consiste en une intervention auprès des élèves, et mise en place définitive des textes par échange de courriels les semaines suivantes. Le texte présenté ici arrive à maturité en janvier 2009. Il est en ligne en février 2009.

Le recueil est accessible en téléchargement en cliquant sur le lien ci-dessous :

La Roumanie que je porte dans ma tête