Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Le visa pour la France de Jean-Louis Lokossou lui a été refusé

Des nouvelles du Bénin

Encore un consulat de France qui, pour remplir ses quotas de refus, ne se souvient pas que la France a signé la déclaration universelle des droits de l’homme avec son article 13 sur la libre circulation des personnes dans le monde.

Si vous n’avez pas en tête cette Déclaration nous vous invitons à la lire sur le très officiel site de l’Assemblée nationale du beau pays de France.
C’est ici : [http://www.assemblee-nationale.fr]

Jean-Louis ne peut donner ses spectacles prévus à Versailles et à Strasbourg. Nous sommes bouleversés, d’autant plus que ce refus l’a conduit à l’ hôpital

MESSAGE DE J. L. LOKOSSOU
(à Claudine Bertrand)

J’ai donné toutes mes énergies pour que ce voyage marche mais hélas, le consulat a refusé ma demande et ne veut même pas me donner les raisons du refus. La nouvelle m’a tellement abattu que je me tenais difficilement debout devant la dame du consulat. Le comble c’est que l’agence d’assurance refuse de me rembourser mes sous.
Je me retrouve à présent en perfusion dans une clinique. Il parait que je suis tombé évanoui à l’agence. Je ne peux même plus recevoir des appels car mon portable est cassé quand je suis tombé. _Je t’envoie ce mail sur le portable d’un ami qui a le neT.Je veux rentrer chez moi mais les infirmières disent que je suis faible et qu’elles vont me garder quelques jours.

_Jean-louis

Quelques réactions

Complètement écœurée par l’attitude de ce gouvernement (qu’il vaut mieux ne pas qualifier ici) et par ce qui arrive à Jean-Louis. Je lui envoie un mail et à Romain aussi dont l’idée de lettre au Consulat fr du Bénin est bonne. Qui la rédige ? nous signons des 2 mains

Françoise Coulmin

Je suis effaré, il n ’y a pas d’autre mot. Je lui ai envoyé un message de soutien pour en savoir plus. Il se trouve dans une situation financière difficile du fait qu’il avait placé toutes ses économies dans le financement de son vol (et de ce son projet) qui est annulé (ou sera perdu), il n ’arrive pas à récupérer son argent. De plus , la détresse psychologique et le sentiment d’échec qui l ’assaillent l ’ont amené à faire un court séjour en hôpital suite à un malaise émotionnel lorsqu’il a appris que l ’agence ne voulait ou ne pouvait pas le rembourser, ce qui l ’amène à faire un recours et occasionnera des frais supplémentaires…
Si je comprends bien, c’est à peu prés ça la situation dans laquelle il se trouve. si je fais erreur ici ou là peux-tu me donner les précisions éventuelles. il faut que nous restions soudés pour suivre ce dossier et peut-être nous entendre pour le soutenir financièrement… Qu ’en penses-tu ?
En attendant de tes nouvelles je t’embrasse.
En toute amitié.

Louis (France, Bretagne)

Nous venons de créer le Ministère universel des poésiens, suite à nos échanges de Cotonou justement, et je me demande si le MUP ne devrait pas prendre position, à cette occasion et/ou plus globalement sur la libre circulation des créateurs (j’enverrai un message aux poésiens sur cette question afin de décider d’une position publique ou non).
Et transmettez mes amitiés et mon soutien à Jean-Louis Lokossou,

Jean Foucault

j’allais justement proposer que le MUP prenne position sur cette question.

Philippe Bourgade

La lettre au consulat adressée le 10 mai

OBJET : Lettre d’appui à Monsieur Jean-Louis Lokossou, artiste béninois pour l’obtention d’un visa de séjour temporaire en France

À Monsieur Marcel Chavoz, Consul de France
en résidence au Bénin

Monsieur le Consul,

Nous souhaitons attirer votre attention sur un cas qui nous préoccupe. Nous voulons faire valoir le professionnalisme exceptionnel de Monsieur Jean-Louis Lokossou, comédien, clown et poète de la scène africaine.
Professionnalisme dont il a fait preuve dans le cadre de la 3e édition du SIPoeF (Salon International des Poètes Francophones) à laquelle nous participions en mars dernier. Monsieur Lokossou est un artiste à qui nous prévoyons une carrière riche tant au Bénin, en Afrique, qu’ailleurs dans le monde. Ce talent a tout intérêt à être reconnu à l’étranger et nous sommes convaincus que son rayonnement rejaillira sur la culture du Bénin et sur celle de la francophonie.
Monsieur Lokossou a reçu cette année des invitations officielles d’associations ou d’organismes confirmés :
- du 20 mai au 12 août 2009 à Strasbourg, par l’association TOUS LES ARTS pour un projet culturel dénommé Afrique-Antilles : rire au son des tambours. Création qui finira par des représentations.
- À Versailles pour son spectacle de clown TAXI-POILU, dans le cadre du mois de Molière organisé par l’association GRAVIDA qui se tiendra du 1er au 30 juin 2009.
Afin de lui permettre de profiter de ces opportunités pour perfectionner son art, qu’il destine notamment aux malades des hôpitaux du Bénin, nous appuyons chaudement sa demande de visa et espérons que vous pourrez y donner suite de manière favorable, au moment où nous apprenons que Monsieur Lokossou n’a pas obtenu ce visa. Nous sommes profondément inquiets quant aux conséquences de cette décision sur le développement de sa carrière. Nous, poètes, artistes, photographes provenant de divers continents, invités au 3e Salon du SIPoeF, désirons manifester notre appui à l’endroit de l’artiste Jean-Louis Lokossou et tenons à vous en faire part afin que vous acceptiez que vos services reviennent sur leur décision. Dans l’attente d’une réponse favorable à notre demande, nous vous prions Monsieur le Consul d’agréer l’expression de nos sincères salutations.
Le 05 mai 2009, l

Les signataires :

- Louis Bertholom, poète, France.
- Claudine Bertrand, poète, animatrice à la radio, lauréate du prix Tristan Tzara, Montréal, Québec.
- Françoise Coulmin, poète, membre de la SGDL, du PEN club, de la Nouvelle Pleïade, France.-
- Philippe Bourgade, photographe, Martinique.
- Bruno Doucey, poète, professeur d’université, directeur des Éditions Seghers, France.
- Jean Foucault, poète, chercheur en littérature de jeunesse, coordonnateur de réseaux francophones, France.
- Danielle Fournier, poète, directrice d’édition, Montréal, Québec.
- Jacqueline Held, poète, France.
- Claude Held, poète, philosophe, France.
- Patrick Joquel, écrivain, France.
- Sophie Heidi Kam, poète, dramaturge, Burkina Fasso.
- Gary Klang, écrivain, président des écrivains francophones d’Amérique, section de Montréal, Québec.
- Maggy Klang, infirmière en chef, Montréal, Québec.
- Jacques Kupfer, poète, Suisse.
- Andrée Lacelle, poète, professeur d’université, Ottawa, Canada.
- Corinne Larochelle, poète, professeur, Montréal, Québec.
- Mona Latif Ghattas, poète, Montréal, Québec
- Philippe Laval, poète, musicien, compositeur, France.-
- Romain Pollender, auteur, lauréat du prix Michael Smith : science-éducation, Montréal, Québec.
- Pascal Rebetez, journaliste, poète, Suisse.
- Lambert Schlechter, poète, Grand Duché de Luxembourg.
- Cai Tianxian, poète, Shangaï, Chine.
- Jacques Tornay, poète, journaliste, Suisse.

Données pratiques (à toutes fins utiles) :

- Courriel de Claudine Bertrand :
- Courriel de Françoise Coulmin : Pierre-et-Francoise.COULMIN@wanadoo.fr>
- Courriel de J.L. Lokossou : jean-louis lokossou

Claudine Bertrand et Françoise Coulmin ont assuré la réalisation de la lettre au consul et son acheminement (Romain Pollander ayant également participé à la rédaction).

Les suites

Jean-Louis Lokossou nous a apporté depuis quelques nouvelles (le consulat a maintenu le refus de visa).
A retrouver en ligne un texte que nous a transmis Jean-Louis Lokossou :
http://jean-foucault.fr/po-thique/c%E2%80%99est-difficile-de-guerir-de-la-surdite-celui-qui-veut-etre-sourd/