Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Sarkositoire du 19 janvier 2010


Dans l’actualité ce mois-ci figure notamment la poursuite du stupide débat sur l’identité nationale qui a pour seul intérêt de montrer le bas niveau de nos dirigeants.  Plutôt que de vous arrêter à cela je vous invite à répondre à la pétition pour la suppression du ministère  des charters, ici  <http://www.pourlasuppressionduministeredelidentitenationale.org/>

Avec cette pétition on sort vraiment du pseudo-débat sur « faut-il entrer ou pas dans ce débat »!  La vérité c’est qu’il faut supprimer les rouages politiques qui ont pu lancer un tel débat.

A Rosarno en Italie (Calabre), avec la mafia, on agite la violence, on fait fuir les étrangers. Le pape s’indigne car les gens que l’on vire sont des êtres humains ! On retrouve la même puissance de réflexion qu’en Amérique du Sud quand on se demandait au XVIe siècle si les Indiens avaient une âme. Le OUI l’emportant on a pu les baptiser. Les Africains seront sans doute heureux donc d’apprendre aujourd’hui  qu’ils sont toujours des êtres humains malgré les malheurs causés par les bons catholiques de Calabre.

En France on a rapté 96 millions de doses de vaccin contre la grippe A(H1N1) et on n’a toujours pas mis au point le vaccin contre le palu qui tue un enfant sur la terre toutes les 3 minutes. Nous avons un principe de précaution sélectif !

Notre principe humanitaire est beaucoup plus lâche que notre souci vaccinatoire : une famille réfugiée du Kosovo depuis plusieurs années vient d’être extraite d’un centre Emmaus de Bourg-en-Bresse et immédiatement transférée au Kosovo.  Relations indignée dans toute la chaine humanitaire, évidemment. Mais notre commissaire aux RMIstes qui vient d’Emmaus continue à se trouver très bien en si bonne compagnie de voyous internationaux que sont nos dirigeants.

Tuerie à Cabinda pendant la coupe de football d’Afrique. C’est que 60% du pétrole de l’Angola est extrait du territoire de cette enclave dont les 600 000 habitants sont pauvres. Et l’on s’étonnera après qu’un certain nombre d’Angolais originaires de cette enclave viennent se réfugier chez nous ! Voilà un pays, l’Angolas, grand ami de la France où Sarkozy avait été aire un saut l’an dernier alors qu’il n’a jamais eu le temps daller en Haiti !

On sait aujourd’hui les difficultés que l’on a pour renouveler ses papiers d’identité quand on est français né à l’étranger. Où va-t-on reléguer ceux qui ne parviendront pas à présenter des papiers de francitude ? En tout cas on voit décidément où va se nicher l’identité nationale  pour nos autorités : dans les papiers. Nous sommes un pays de papier, une nation en carton, et notre président habite un château de cartes !

Par dérision je souhaite les bons vœux parce que c’est l’époque, les bons vœux à ceux qui n’ont pas vocation à rester en France et qui sont les bienvenus.

Je ne souhaite pas bons vœux au président qui va à Mayotte pour annoncer qu’on va bientôt installer un centre de rétention tout neuf et un radar supplémentaire pour détecter les boat people. Il faut se faire une raison : notre président marche au radar, exclusivement au radar.