Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

A Joinville-le-Pont coule la Marne et la Xénophobie d’Etat

Je ne veux pas devenir xénolphabète

En hommage au Malien de 29 ans
dont je n’ai pas encore lu le prénom dans la presse
Mort pour avoir voulu échapper à la pression d’état

_ Le printemps des poètes
Gentiment inaugure
Les éloges de l’Autre
Mais l’Autre est dans la Marne !
_ Sur le pont de Joinville
Qui Mali passe et plonge ?
Sur le pont de Joinville
On boute on horte songes
_ Et la Marne s’en va
Elle s’en va vers la Seine
Le plongeur quitte le monde
Achève le combat
_ Le Malien cardiaque
- On le serait à moins -
Devient bon étranger
Un étranger sans vie
_ Pleurera le ministre
Bon chrétien bon parent
Grand Fota Padechance
Pauvre et bien mal venu !
_ Larmes de crocodiles
Ministre du sinistre
La xénophobie tue
Dans quel Etat nous sommes !
_ J’ai honte des Odieux
Qui poussent leurs troupes
A pousser l’Autre à l’eau
Allo Allo Allo ?
_ Mais plus personne en ligne !
_ Ecrit le 5 avril 2008,
sous l’emprise de la colère,
en urgence de dire

_ « Pleurera le ministre » fait souvenir des larmes du ministricule venu en 2007 se recueillir ( !!) devant les dépouilles des périls en Méditerranée, ces sans-papiers morts pour la France…