Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

L’effet-papillon

Quand je vois ce papillon
Venir dans mon jardin
Voler par dessus la haie
Disparaître
Puis revenir
Lui ou son cousin
Jamais l’air pressé
Jamais l’air embarrassé
Sans bagage
Volant frais

Je me dis que dans son pays
Tous les pays se valent
Toutes les frontières se traversent
Pas de no butterfly’s land

Je me dis que parmi ses chefs
Aucun ne porte le nom de Besson
Aucun ne fait Quota Tohu
Aucun ne dit Quoti Go home

Qu’il n’y a pas de centre de papillontration
Pas de ruches de rétention
Pas d’ailes menottées
Et de retour en chart-ailes

Et j’ai parfois l’envie
De partir avec lui
De connaître sa langue
Et d’apprendre le rythme de ses ailes

Je me demande d’abord
Pourquoi les hommes ne sont-ils pas capables
D’être aussi tolérants que les bêtes
Dont aucune n’est bestiale
Envers ses congénères.