Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Le délire d’octobre : Poursuivre ceux qui sifflent la marseillaise !

En octobre toute la classe politique de droite s’est emportée parce que des jeunes sifflent la Marseillaise avant le début du match amical France-Tunisie au stade de France.

Alors on se promet d’arrêter tous les matchs où l’hymne national serait sifflé. Ou bien de faire jouer ce genre de matchs dans des stades de province (loin de Paris loin du cœur)

Mme Alliot Marie, la ministre des chiens et des manèges, propose de poursuivre ceux qui sifflent !
Nous voilà bien.
Hier on s’élevait (à juste raison) contre les Talibans qui interdisaient la musique, aujourd’hui il sera même interdit de siffler !
(j’imagine l’injure suprême : siffler dans la rue l’air de la Marseillaise ?
Ce sera pris pour de l’ironie malsaine par la maréchaussée.

Mais le pompon a ma connaissance c’est sans doute ce ministre (celui dont le nom donne envie de prendre la porte), qui propose de ne pas réaliser de matchs avec les gens issus des anciennes colonies !
Aucun membre du gouvernement à ma connaissance ne s’est demandé pourquoi ils sifflaient ce qui aurait été bigrement plus intelligent !

Et tout cela vous savez pourquoi ? Parce que le président n’a pas du tout aimé ces sifflements. Mais alors pas du tout. Aussitôt la Cour s’est affairée, y est allé de sa surenchère pour plaire au Prince Régnant. Ils craignent tellement d’être virés en janvier !

Est-ce pour cela que le brillant Ministère en charge de la réhabilitation de Vichy propose que dans le contrat qui va lier les étrangers qui veulent venir chez nous, d’apprendre la Marseillaise ? Et ses valeurs ! Vous l’avez lu la Marseillaise, au lieu de la siffler ? Vous l’avez lu ? Parlons-en de ses valeurs !

Ils pourraient mieux faire et mettre dans le même panier les français à redresser et les étrangers. De même qu’on propose aux taggeurs de réaliser des tags sur des supports qu’on leur désigne, on pourrait proposer aux siffleurs de marseillaise, de siffler mieux encore et sous la direction d’un professeur de musique, aller donner des concerts de Marseillaise sifflée. Il s’agira bien de siffler la Marseillaise, mais pour la bonne cause ! La siffler dans toutes ses nuances. Un cœur de siffleur de marseillaise ça aurait autant de gueule dans les manifestations publiques que lorsqu’elle est jouée par la garde républicaine. Ça leur permettrait de souffler un peu à cela.

Et là on ce serait très fort c’est qu’on obligerait aussi tous les mauvais français à la bien siffler : ceux qui mettent leurs économies à l’étranger, les banquiers qui prennent l’argent de l’Etat et oublient que c’est pour faire leur boulot d’accorder des prêts à ceux qui en ont vraiment besoin.

On pourrait voir qui siffle le mieux, les étrangers en mal de France ou les Français en mal d’échapper à nos règles du jeu.

J’attends avec délice le jour où les tradeurs devront siffler la Marseillaise sur les marches de la Bourse.