Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

La France accueille les repentis des FARC de Colombie

La France accueille les repentis des FARC : droit au logement, droit au travail, droit à une indemnité de départ (c’est à dire d’arrivée !à évidemment ce n’est pas rien. Ça fait débat même en Colombie.
Ça devrait donc faire aussi débat en France. Ça devrait ? Mais non, voyons, puisque c’est une suite des pensées profondes du président de la république. Cela n’autorise aucune remise en question. Dès le lendemain de son élection, en mai 2007 il proclamait :

« Je veux que partout dans le monde les opprimés sachent qu’l y a un pays généreux, c’est la France ».

Et bien sûr les gens des FARC sont les plus opprimés des citoyens de leur pays !

J’y vois en tout cas un intérêt majeur pour les futurs sans papiers s’ils ne veulent pas devenir justement sans papier : ils passent par la Colombie, s’installent pour un court séjour chez les FARC et s’enfuient, disons au bout d’un mois. Ils diront qu’ils ne supportent plus l’idéologie, qu’ils ont été trompés. Ils amènent si possible un otage (mais ce peut être un de leur compagnon de séjour qui dira avoir été kidnappé).

J’y vois là une possibilité pour les trafiquants, les passeurs de tout poil : au lieu de faire venir à grand frais et avec de grands dangers par la Méditerranée, les candidats au départ, qu’ils les mettent sur un vol régulier vers la Colombie. Ils s’inscrivent pour un séjour touristique. On aura passé un accord avec les guérilleros pour l’infiltration puis l’exfiltration. On peut graisser la patte aux intermédiaires à chaque étape, et avec les FARC elle-mêmes, pour un négoce dont la direction tirera profit, et immédiat, plutôt que de nourrir – même si peu -, un otage pendant des années. Tout le monde voit bien que cela s’enlise.

La personne dite libérée de la forêt amazonienne au péril de sa vie aura donc les coudées franches pour venir étudier ou travailler en France. Et comme le principale de la filière est le président de la république française, il n’y aura aucune difficulté pour obtenir les papiers.

FARC de tous les pays unissez vous.

Mais peut être est-il utile de rappeler d’ailleurs ce que veut dire FARC : forces accélératrices de la réconciliation citoyenne ».