Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Lidentitometre

Le test de nationalitude sera bientôt rendu obligatoire.
Il est donc temps déjà de s’y préparer.
Pour vous aider à faire les simulations nécessaires, voici le récit d’un test de contrôle grandeur nature dont nous avons pu obtenir les minutes grâce à des complicités.

Lors de la première phase
Ce monsieur a senti le couscous avant qu’il n’apparaisse sur la table
Ne serait-il pas arabe ? Maghrébin ? Algérien ?

Au second passage
Ce monsieur a senti la frite
Avant qu’on ne lui montre le menu
Alors le garçon lui a dit
Monsieur sans doute est Français ? Anglais ?
Non attendez, laissez moi deviner, vous êtes Belge sans doute ?

A la 3ème épreuve toute ordinaire
Ce monsieur a frissonné
Quand on a parlé de la shoah
Peut être est-il juif ou tout au moins son père ou son grand père ?

A la 4ème situation à laquelle on l’a confronté
Ce monsieur a refusé de laisser derrière les barreaux
Un enfant qui jouait tranquillement
Pourtant ce n’était qu’un centre de rétention
Il y était bien, le môme, avec ses parents affectueux.
Sans scrupule il a ouvert la barrière
Et l’enfant s’est échappé.

Alors évidemment le bilan de l’identité n’a pas été très bon.
Il avait beau s’appeler sur ses papiers d’identité
monsieur Dupont avec un « t »
De père Dupont et de mère Dupont
Et cela depuis de génération qu’on ne peut recenser.
On a du lui dire à ce monsieur qu’on était désolé
Mais que les tests n’avaient pas été passé avec succès
Et qu’il devrait désormais venir pointer chaque semaine
Au poste de police le plus proche.

Rien de grave, on l’a rassuré !
Mais il fallait tout de même rester vigilant
Il y allait de son intérêt comme du nôtre.
Car enfin il portait un nom qui méritait d’être honoré.