Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Sarkositoire du 16 septembre 2008

Le sarkositoire se poursuivant il devient nécessaire de subdiviser notre « rubrique » sans quoi elle deviendrait illisible.
En cette rentrée nous créons donc une subdivision : les textes de chaque journée sont regroupés et accessibles à leur date de proclamation sur la place publique.
Aujourd’hui donc 4 communications comme toujours :
- Haïtiens pris entre le retour choisi par nous à l’aller choisi AUSSI par nous, Haïti aller-retour
– La complainte du Mesnil Amelot,Complainte
- J’ai mal à mon pays, histoire emblématique du manque de parole de l’Etat,Marina Petrella
- Combien de personnes (âgées) faut-il sauver pour obtenir une régularisation à titre humanitaire ?, Nouveau, jeune et dynamique : la régularisation pour acte de bravoure
_ Depuis notre dernier Sarkositoire on peut saluer :
- la sortie du livre de Pierre Henri Immigration, lettre ouverte aux humanistes en général et aux socialistes en particulier, paru en juillet aux éditions les points sur les i.
Le directeur de France Terre d’Asile connaît bien son sujet et connaît bien les socialistes ! Cette lecture est éclairante et montre bien comment les socialistes n’ont jamais pris en compte sérieusement cette dimension simplement humanitaire de ce rapport à l’autre que sont les étrangers sur notre territoire. Si les valeurs de gauche étaient portées au plus haut les petits arrangements à la Sarkozy pour les attirer feraient long feu. Seuls les courtisans éternels s’y retrouveraient.
- le rapport de l’OCDE qui épingle et critique sévèrement les nouvelles politiques migratoires de l’Europe (la circulaire de la honte votée en juillet).
_ Mais attention EDVIGE arrive : remue-ménage car il y a des réactions qui débordent les clans habituels. On annonce un passage au Parlement. Et puis non le président se ravise et jouit de son pouvoir de changer d’idée chaque jour et de voir les courtisans trouver sans cesse que sa dernière pensée est la meilleure. alors un décret adopté en conseil des Ministres suffira. Pour l’instant. Il faudra certainement que j’en parle un jour de ces fantasmes de fichage tous azimuths et pour tout.
_ Merci à Monique Obled qui a réalisé le reportage photo de cette rencontre.

Photo 1 Monique Obled

Photo 1 Monique Obled

Photo Monique Obled

Photo Monique Obled

Photo Monique Obled

Photo Monique Obled