Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Les contrôles de Sebastiõ

  

Les contrôles de Sebastiõ depuis un an

 

 

Onze contrôles policiers pour Sebastiõ, Angolais, en un an, à Amiens !

Et maintenant les contrôles à Strasbourg, 3 ou 4 déjà, en quelques semaines !

C’est pas au moins un de trop par ville, cela ?

 Et par trois fois au moins à Amiens ce sont les mêmes policiers qui l’ont arrêté.

Ils ne seraient pas un peu amnésiques ces gens là ? Ou drogués à quelque cause qui nous échappe ?

Je n’ose pas imaginer que c’est par ce que cela les amuse.

Ou parce qu’ils seraient racistes.

On a une police irréprochable, n’est-ce pas ?

 Alors, on cherche quoi en faisant ça ?

 Imaginez : à Strasbourg où il est actuellement pour gagner sa vie (il trouve du travail et il n’a toujours pas sa régularisation, lui), on remet en cause lors d’un contrôle, la validité de son permis de conduire Angolais. Il fait téléphoner à la préfecture d’Amiens qui confirme que pour elle c’est valable. Alors on lui dit que le permis de conduire est un faux. Et le voilà au tribunal.

Et comme ce n’est pas encore assez on l’arrête devant une banque le lendemain, alors qu’il est en vélo. Il a une couleur qui fait tache devant une banque ?

 Hélas hélas !  Ne cherchez pas longtemps les raisons : on fait du chiffre, sans aucun doute. Même si on ne peut pas l’embarquer en centre de rétention parce qu’il a une carte « provisoire » mais en règle, on peut l’arrêter et l’arrêter sans cesse. Cela va accroitre les statistiques, le bilan hebdomadaire. Avec 10 coches on a une prime sans doute ?

 Et celui qui est arrêté pour rien il a droit quoi ?

Le droit de perdre un emploi auquel il ne se présenterait pas ?

Le droit de se taire sûrement ! Et même de sourire (« souriez ! vous êtes en garde à vue ! »)

 J’imagine mal en tout cas qu’il puisse porter plainte. C’est lui qui se retrouverait avec deux ou trois plaintes à son encontre. Car il faut savoir aujourd’hui que si tu portes plaintes contre un policier il y en a deux qui portent plainte en retour contre toi. Insulte à agent. Pourquoi pas coups et blessures. Pourquoi pas atteinte à la sûreté de l’Etat ?

 Alors on s’écrase !

En harcelants les étrangers ici comme dans la jungle de Calais le ministre sans doute va se vanter de démanteler les filières !

 Où va-t-on avec une telle société ?

Halte aux fourberies de Besson et d’Hortebrice !