Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Besson et la paire de jumelles

L’histoire de Salima et Salma

 

Deux jumelles

Besson tire au sort

Il en renvoie une au pays 

Encadrée par deux gendarmes au moins !

L’autre,

— La jumelle de la jumelle, donc —,

A disparu.

On la retrouve déprimée

Dans un lit d’hôpital à Clermont.

Sa jumelle est au Maroc

Où il n’y a plus de famille

Depuis la mort de leurs parents

Et de leurs grands-parents

C’est pour cela qu’une tante en France

Les a accueillies

Alors qu’elles n’avaient que  13 ans.

Voilà la triste histoire

De deux jumelles à marier

Belles et douces comme toutes

Quand elles ont 18 ans.

Besson aurait voulu

Se saisir de l’une et de l’autre

Les renvoyer au pays

Pour qu’elles demandent poliment

L’autorisation de résider en France

Car elles ont dû rater une étape

Pour avoir le droit

De demeurer dans le pays

Qu’elles croyaient pays d’accueil.

C’est du moins ce que je crois comprendre

Dans l’esprit tortueux

De ce malheureux

Et bien piètre Besson.

C’est une association militante

Qui a trouvé sur place, au Maroc,

Une famille pour attendre  à l’aéroport

Laquelle ? Salima ou Salma ?

Qu’importe

Une famille pour attendre

Le retour vers la France

Munie du fabuleux visa.

J’ai connu naguère

Le consul de Casa

Qui m’invita même à diner.

Il était déjà  à l’époque

Préoccupé par la manière dont la France

Irrecevait les citoyens marocains

Je ne sais qui a pris la place

Mais j’espère que ce consul

Est  lui aussi mal dans sa peau

Sur cette question.

C’est tout ce que je peux espérer

Pour que Salima ou Salma

obtienne son fameux Sésame.

Qu’ils soient mal dans leur peau

Ceux qui font ce travail

C’est tout ce que j’espère pour eux

S’ils ne veulent pas être honorés par moi

Du titre de canaille.

Ah qu’il est triste Besson

De n’avoir pu faire la photo

Des deux jumelles sur le tarmac

Encadrées peut-être

Par deux gendarmes jumeaux !

Mais il sait que les français

N’aiment pas sa façon de faire

Que tout le monde attend

Le retour de la jumelle.

Car nous savons tous

— Même si l’on n’est pas fort en maths —,

Qu’il faut les deux pour faire la paire.