Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

La France dans le monde

Autrefois on allait chercher  les étrangers pour les mines

Et ils avaient des papiers.

Puis on fermait les mines.

.

On allait les chercher pour le textile

Et ils avaient des papiers.

Puis on fermait les filatures.

.

On allait les chercher pour les saisons de fruits

Et ils avaient des papiers.

Puis on fermait les exploitations agricoles.

.

Aujourd’hui on va les chercher pour l’aide à la personne

Mais ils n’ont pas de papier

Et va-t-on achever les personnes ?

.

Aujourd’hui on va les chercher de jour

Pour être gardiens de nuit.

Mais ils n’ont pas de papiers !

.

Aujourd’hui on va les chercher sur leur bonne mine

Pour être cuistots plongeurs et hommes à tout faire.

Dans les soupentes de la République,

Mais ils n’ont pas de papiers.

.

Peut être va donc exporter

Comme pour les mines polluantes, le textile et le reste,

Les personnes âgées et les entrepôts à garder,

Vers leurs pays d’origine

Pour ne plus avoir obligation de les voir dans nos rues.

.

Seuls resteront en France

Les personnes jeunes et en bonne santé, trader de préférences.

.

Ainsi pourront vivre tranquillement les riches

Loins de ceux qui créent la richesse

Mais vivent dans la misère.