Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Ayez pitié


(chaque sous-entendu rappelle un événement précis

qui s’est déroulé un peu partout en France, dans le Jura, à Lyon, à Orléans,

à Amiens, en région parisienne, etc.)

Ayez pitié des policiers

que l’on forme à tabasser

Des sans papiers sans défense

Qui refusent le charter de retour

.

Ayez pitié des policiers

Que l’on force à arrêter

En défoncant leurs portes

Des sans papiers sans défense

.

Ayez pitié des policiers

Dont le comportement

Fait si peur aux enfants

Qu’ils créent les rebelles de demain

.

Ayez pitié du commissariat

Qui fait renvoyer au Maroc

Une fille venue se plaindre

De son frère qui la battait

.

Ayez pitié du flic

Qui étouffe à ce point

Le Sans-papier à lui confié

Qu’il meure dans le panier à salade

.

Ayez pitié des gardiens

Du nouveaux centre de concentration

Sis au Mesnil-Amelot près de Roissy

J’aurais envie de l’inaugurer

Avec des coups de pieds au cul de Besson

l’Averell Dalton du Sarkoland.

.

Ayez pitié de tous ceux

Qui doivent faire du chiffre

Pour gagner des clopinettes

Et la reconnaissance de leurs chefs

.

N’ayant aucune pitié

Pour leurs chefs

Et surtout pas pour les chefs de bande

Sarko, Besson, Horte-Mam et Alliot-te-feux !

.

Refusez que l’on poursuive ainsi

Une culture du chiffre

Qui est une culture du non respect

Des droits de l’homme

.

Refusez la grande muette

Refusez leur devoir de se taire.

Au temps des devoirs de mémoire

Exigez le devoir de réserve.

.

Refusez de laisser ramper parmi nous

La bête ignoble

Qui ronge notre monde

.

Refusez tout ce qui sape

le bien de vivre

Pour inoculer

le mal de vivre

.

Souvenez vous

De la rafle du vel d’Hiv

Réalisée en 42

par une police française

Uniquement française

.

Refusez la seule obéissance

Qui ne doit faire que du chiffre

Que toute la société civile devienne

Une immense cellule de soutien psychologique

Pour soigner nos troupes dont les visages

Sont ceux de nos enfants car ils sont nos enfants.

.

Jusques à quand allons nous laisser

Nos enfants se faire déformer l’âme

Au point que l’insulte au droit de l’homme

Puisse devenir une vertu professionnelle ?

.

Ami entends-tu le bruit sourd

Des bottines qui nous guettent ?

Ami réagis par pitié !