Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Prognostications pour l’année à poindre

Prognostications

(avec l’aide d’Alcofibras et de ses maîtres Pantagruel et Rabelais)

Ceste année commencera en septembre, les aveugles ne verront que bien peu, les sourdz oyront assez mal, les riches se porteront un peu mieulx que les pauvres et vieillesse sera incurable à cause des années passées (mais le recul de la retraite rendra si elle gene les gens de peu, comblera les gens de grands Biens) .

Les noms des Roms ne seront pas molestés dans les discours et banquets, il ne leur sera attribuée nulle peste, nulle guerre, nul ennuy car ils furent déjà fort chantés durant l’été ce qui fâcha suffisamment l’Europe, le Vatican (de la cave au grenier), l’ONU, la voie lactée.

Les Africains qui d’aucuns traverseront Méditerranée seront arrêtés et recevront moult tentatives de reconduites aux frontières.

Les camps de réfugiés auront tendance à brûler comme icelui près Cherbourg, plusieurs origines de feu étant là constatés, comme au meilleur temps des feux de forêts dans le Sud de la France

Lois seront passées pour interdire la charité envers les pauvres et les étrangers. Mais le Roi d’Entourloupe affirmera que point ne sera nécessaire d’appliquer. En vain car les Frongauche à juste raison n’y croiront pas.

Moscovites, Indiens, Perses, & Troglodytes seront bien subiectz à soubdaines alterations, & craindront de mourir bien fort autant les jeunes que les vieux. Mais on n’en fera aucun cas.

Gens de Bohesmes, juifz, Egyptiens ne seront pas ceste année poursuivis plus que de coutume. Les quotas policiers seront stables à peu agités, de la nuit noire jusqu’au hault du jour.

Cannibales traders, Veaux de ville élevés sous leur mère,  tendres Fils à Papa et Droite caviar auront double ration. On les rassemblera pour ce faire un peu après le Carrefour des Retraites, place du Fouquet’s en très bonne compagnie. Le port du mépris et de la bonne conscience associés sera obligatoire.

En esté automne hiver et printemps fera temps de saison. Toutesfoys si aultrement arrive, pour tant ne fauldra renier Dieu. Car il est plus sage que nous. Et sçayt trop mieulx ce que nous est necessaire, que nous mesmes,

Ainsi en va-t-il de son très renommé chanoine roi d’Entourloupe et de Haute visée, rénovateur du musée d’Histoire de France, grand amateur de conduites et reconduites à la frontière qu’il pratique avec excès comme s’il pressentait que ses jours sont comptés, pour lui son Gueno, ses sbires et ses traitres.