Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Textes de Bayo Sekou

P1090704SekoulitV4w-feb0f

La France que j’aime

(texte lu lors de la manifestation en l’honneur de Baba Traoré, qui s’est noyé au pont de Joinville (Val de Marne), poursuivi par la police)

C’est la France qui ne m’aime pas,
C’est la France qui me rejette
Alors que la France avait besoin de moi.
La France ne voyait pas ma couleur quand elle s’appelait la Mère patrie !
Cette France là n’a plus besoin de moi :
La France invente l’immigration choisie
Alors que je me suis enfui en pleurs vers cette France
En espérant y sécher mes larmes !
La France j’y suis arrivé il y a longtemps
La France en qui j’avais mis mon espoir
C’est cette France là qui me désespère
C’est cette France là qui me chasse
Parce que je n’ai pas de carte de séjour.
C’est à cause de cela que je suis humilié par la France :
Du papier pour quoi faire ? Pour faire une différence ?
Quand j’entendais partout : droits de l’Homme,
c’est la France qui me parlait
Pour moi tous les droits étaient respectés en France.
Mais quand je suis arrivé, on m’a parlé d’autre chose ! Malgré les blessures et les humiliations je continue à aimer la France :
Je me suis fait des amis en France,
Amis qui me soutiennent malgré mon désespoir.

_ Continuez à m’encourager, Amis,
Grâce à vous je vais continuer à aimer la France.
Je vous aime, mes amis, vous qui êtes adorables
Et merci pour tout.

Pour Aimé Césaire

(lu à l’occasion de l’hommage rendu à Aimé Césaire place Gambetta à Amiens, le samedi 19 avril 2008)

LION COMME SAMORY TOURE, SEKOU TOURE, PATRICE LUMUMBA, KWAME N’KRUMAH, THOMAS SANKARA, CES AUTRES HEROS QUI ONT FAIT DE LA LIBERTE POUR LES HOMMES OPPRIMES LE COMBAT DE LEUR VIE.

_ Oh Aimé l’infatigable combattant de l’égalité, toi qui durant toute ta vie t’es battu contre l’inégalité
Toi qui as dit à l’autre homme qui se croit supérieur à l’autre que tous les hommes sont égaux
Toi lion de la négritude,
Toi qui disait que tu es négro et fier de l’être,
Toi qui a tenu tête au colonisateur, à l’esclavagiste,
à toi on te dit au revoir.

_ Tu es parti rejoindre ceux qui t’ont précédé
Car les hommes viennent et s’en vont.
Nous ne sommes là que pour un temps.
_ Reposes toi, Aimé, tu es parti physiquement,
Mais à vrai dire tu seras toujours là.
Pour moi tu n’es pas mort, les héros ne mourront jamais…
Ton œuvre va continuer.
_ Toi qui a combattu tout au long de ta vie contre les racismes, les oppressions et les exploitations de l’homme par l’homme.
_ Papa reposes toi en paix, au revoir, le combat continue.