Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Claude Vercey, les Itinéraires de délestage et la pomme de terre

Claude Vercey, co-animateur de la revue Décharge, fait l’apologie de la pomme de terre en poésie depuis quelques numéros de ses I.D., Itinéraires de Délestage.

Dans le n° 102 il nous fait découvrir la poésie de James Sacré sur la pomme de terre, dans le recueil Comme un poème encore, publié en 1975, repris en 1993 par l’éditeur André Dimanche, dans le recueil La poésie, comment dire ?

Téléchargez les_I._D._de_Claude_Vercey.102

_ Mais vous pouvez aussi aller voir directement sur le site de Décharge qui vous ouvrira sur beaucoup d’autres choses :

Décharge, la revue

Et sur l’index des numéros des I.D. :

Ici->http://www.dechargelarevue.com/id/i&hellip ;]

Prenons pour la route vers l’itinéraire de délestage, ce texte de James Sacré :

Quand j’ai ramassé le mot patate (la porte en bas, une maison à Saint-Lucien) il était déjà trop tard pour démêler la soupe du poème. Pourtant les mots ici n’ont pas même la fadeur d’un potage refroidi. quelque chose est mort. chaque poème n’est peut-être qu’une petite soupière (ou cercueil) vide.