Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Le poète entre au musée de Picardie et s’empare de la pomme de terre

Création poétique autour de tableaux où figurent des pommes de terre

Lecture de créations en mars 2008 au musée de Picardie dans le cadre de la programmation

Le Musée sort de sa réserve

Je réalise actuellement une création poétique autour de deux œuvres inscrites au fonds du Musée de Picardie à Amiens :
- tableau de Dominique Doncre, Portrait d’un officier général (1777) ;
- « Les patates », lithographie d’André Fougeron.
Cette création fera l’objet de deux présentations-lecture en mars 2008, en présence des œuvres, dans le cadre de la programmation du Musée sur le thème « Le Musée sort de sa réserve ».

Les pommes de terre de Dominique Doncre apparaissent en fond d’un grand tableau (près de 2m sur 2m, tableau intitulé : Portrait d’un officiel général. Elles sont ramassées dans un champ par un couple de paysans.
Pendant un certain temps les experts pensaient que le personnage représenté pouvait être Parmentier, interprétation aujourd’hui écartée (mais qui explique que ce tableau soit arrivé au Musée d’Amiens, venant d’Arras).
Les pommes de terres sont arrachées et mises dans le panier de la paysanne pour la consommation personnelle ou pour les soldats qui bivouaquent au loin ? Grave question qui n’intéresse visiblement pas l’officier général. Mais le poète lui, se pose-t-il vraiment la question de cette manière-là ? Que voit-il vraiment, le poète ? Pas facile pas facile de le savoir car lui-même, sait-il ce qu’il cherche ?

La seconde œuvre est une lithographie de Fougeron, intitulée Les patates, lithographie de Fougeron.

—-