Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

« Pour 100 patates… » : Mois du film documentaire à Valenciennes

Mois du film documentaire organisé dans le cadre de l’Année Internationale de la Pomme de terre

Né avec le siècle au sein de l’association Images en Bibliothèques qui le coordonne, le Mois du film documentaire est une manifestation nationale annuelle qui met à l’honneur un autre cinéma, issu des collections audiovisuelles des bibliothèques, des cinémas art et essai, certaines associations et centres d’art…
La Bibliothèque Multimédia de Valenciennes s’est coupée en quatre pour vous concocter un programme aux petits oignons, sur le thème… de la pomme de terre !

La production, la transformation, la consommation, la vente et le commerce s’en trouvent ainsi encouragés, dans une double optique : la réduction de la pauvreté et de la faim ainsi que le rééquilibrage d’un marché mondial qui respecte les préceptes d’une agriculture raisonnée.

Les projections, rencontres, exposition et lecture proposées font le point sur les deux tendances actuelles qui s’affrontent : celle des pays les plus riches qui combattent l’obésité et celle des populations émergentes qui tentent de survivre…

La pomme de terre est la colonne vertébrale de la métamorphose alimentaire (…)
Marie-Christine Clément, in La citrouille est une naufragée : Sur l’imaginaire des légumes. Paris, A. Michel, 2008.

Contact : Bibliothèque Multimédia

Tél. 03 27 22 57 00
http://www.valenciennes.fr (Culture – Bibliothèque)
http://www.moisdudoc.com/

EN OUVERTURE

Mercredi 29/10 :

Deux courts-métrages d’animation tous publics proposés à l’occasion de la Journée mondiale du cinéma d’animation.

L’histoire de la pomme de terre merveilleuse, Swisspatat (distrib.), ca1970, couleurs, 21min.

Equivalente à notre Comité Interprofessionnel de la Pomme de Terre (CNIPT), Swisspatat est responsable en Suisse, de l’économie de la pomme de terre et travaille à la production, à la reconnaissance et à la promotion de ce légume.
Le film didactique retrace l’histoire de la pomme de terre, depuis son apparition en Amérique du Sud au temps des Incas jusqu’à son importation en Europe vers 1532. Tout, tout, tout, vous saurez tout sur la carrière de la pomme de terre au succès tardif mais qui ne se dément plus !

Patate et le jardin potager, de Damien Louche-Pélissier et Benoît Chieux Folimage, 2000, couleurs, 26 min.

Dans un jardin potager, quatre légumes s’aperçoivent que leur bon jardinier venu pour les récolter les a oubliés.
Une petite carotte, un poireau craintif et un brocoli roublard décident courageusement d’envoyer en éclaireur Patate, le quatrième de la bande. Au-delà de la palissade, Patate va découvrir un monde auquel il ne s’attendait pas…
Suspense, humour et amour sont au rendez-vous de cette enquête pas comme les autres…

Chaque mercredi et samedi après-midi de novembre « Et patati et patata » : heure du conte et ateliers autour de la pomme de terre.

EXPOSITION « VIVA PATATA »,VISIBLE du 04 au 29/11/2008

Germicopa, en partenariat avec le potager pédagogique du Jardin des Plantes de Paris, présente une exposition pédagogique de vingt panneaux pour tout savoir sur l’histoire, la géographie, les propriétés gustatives de la pomme de terre.

Projections et ateliers

Samedi 08/11

• 10 h : Trésors des archives, atelier de paléographie, salle polyvalente
Une initiation à la lecture et à l’analyse de documents anciens sur le thème des potagers, du commerce de céréales, des légumes ainsi que l’agriculture du 16e au 18e siècles.

• 15h : Lecture, grand hall de la bibliothèque
« Affamés » par la compagnie les Arpenteurs.
Lecture à cinq voix autour d’une très courte nouvelle de Kafka, « Un artiste de la faim », et des extraits d’un roman de Knut Hamsun, « La faim ».

• 16 h : Projections, salle polyvalente
La pomme de terre, du paysan à la cuisine
Swisspatat (distrib.), ca1990, couleurs, 21min.
Ce court-métrage suisse rappelle les grandes dates de l’histoire de la pomme de terre puis passe à ses différentes utilisations en cuisine, avec un point sur les différentes variétés et les mille et une façons de les préparer… A vos éplucheurs, économes ou éminceurs !

La revanche de la pomme de terre, de Pierre Bressiant
MIF Sciences (distrib.), 26 min, couleurs, 2002
La pomme de terre sauvage des montagnes péruviennes – qui résiste depuis la préhistoire aux intempéries et aux prédateurs de toutes espèces – sauvera-t-elle l’incontournable pomme de terre, menacée par la grande distribution et les manipulations génétiques à venir ? Mais ce légume, prisé ou méprisé selon les époques, en a vu d’autres au cours de son histoire mouvementée où on l’a mis à toute les sauces.

Samedi 15/11

• 15 h : Projections, salle polyvalente. En présence de Mme Faréniaux, professeur de filmologie à Lille 3, Prix et profits, d’Yves Allégret, Doriane Films (éd.), 18 min, noir et blanc, muet non sonorisé, 1932
En collaboration avec le mouvement Freinet, Yves Allégret réalise en 1932 ce film mythique, qui sera proposé aux enseignants en bobines 9.5 mm. Les mécanismes du capitalisme se trouvent exposés grâce au parcours d’une pomme de terre, que l’on suit depuis le producteur jusqu’au consommateur. Quelques amis du réalisateur font de la figuration : M. Duhamel, Pierre et Jacques Prévert, Lily Masson.

Les glaneurs et la glaneuse, d’Agnès Varda, Ciné Tamaris (distrib.), 1 h 18 min, couleurs, 2000
Un peu partout en France, Agnès Varda a rencontré des glaneurs et des glaneuses, « récupéreurs, ramasseurs et trouvailleurs ». Par nécessité, hasard ou choix, ils sont en contact avec les restes des autres. Leur univers est surprenant. On est loin des glaneurs d’autrefois qui ramassaient les épis de blé après la moisson. Patates, pommes et autres nourritures jetées, objets sans maîtres et pendules sans aiguilles, c’est la glanure de notre temps…

Samedi 22/11

• 10 h : Trésors des archives, atelier de paléographie, salle polyvalente
Une initiation à la lecture et à l’analyse de documents anciens sur le thème des potagers, du commerce de céréales, des légumes ainsi que l’agriculture du 16e au 18e siècles.

• 15h : Projection, salle polyvalente Notre pain quotidien, de Nikolaus Geyrhalter, KMBO (distrib.), 1 h 32 min, couleurs, 2006
Pendant deux ans, Nikolaus Geyrhalter a placé sa caméra au cœur des plus grands groupes européens agricoles. Il a filmé les employés, les lieux et les différents processus de production pour cette réalisation qui interroge et implique intimement chaque spectateur. Une fenêtre s’ouvre ainsi sur l’industrie alimentaire de nos civilisations occidentales modernes. Les cadrages minutieusement composés, les images cristallines, le montage fluide construisent le reflet d’une surconsommation qui flirte avec le roman d’anticipation.
Prix spécial du jury, Festival international du film documentaire de Toronto 2006
Grand prix, Festival international du film d’environnement Paris 2006

Samedi 29/11

• 15h00 : Projection, salle polyvalente. En présence du réalisateur (sous réserve).
Bio-attitude sans béatitude, d’Olivier Sarrazin, Real Productions (distrib.), 52 min, couleurs, 2006
La surexploitation des surfaces cultivables et l’industrialisation de l’agroalimentaire ont appauvri et pollué les ressources naturelles de notre planète. Pesticides, engrais chimiques et farines animales ont contaminé nos aliments et notre santé n’est pas plus épargnée que l’environnement. Pourtant, une poignée d’irréductibles résiste encore à la mondialisation du secteur paysan. Agriculteurs et éleveurs « bio », ou « biodynamiques », réseaux alternatifs de proximité, tous pratiquent des techniques d’exploitation et de distribution différentes.