Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Sculptures de pommes de terre

« Quoi de plus insolite qu’une pomme de terre pour représenter l’effet du temps ? Ses déformations sans logiques me surprennent. »

Catherine Bulot-Adam présente sa démarche

L’origine de mes sculptures en pommes de terre est une recherche suivie d’expériences sur le thème des effets du temps sur l’être humain : le vieillissement, la transformation et la métamorphose. Je constate ses effets à travers différents matériaux et techniques en laissant volontairement une place au hasard.
En gravure, tout d’abord, en intégrant des matières diverses aux encres, je remarque des déformations intéressantes, mais encore trop gérables. Puis l’envie de volume m’entraîna vers le modelage.
Projetant au sol mes têtes modelées, j’observe ainsi mes tronches écrasées, déformées. La transformation commence à m’échapper, mais le procédé reste un peu trop radical.
Après avoir façonné différents légumes, je me laisse séduire par ne pomme de terre qui n’en fait qu’à sa tête ! Une fois sculptée, cette projection de nous-mêmes prend vie, se déshydrate, se dessèche, se ride, se patine, se métamorphose tout en douceur et de façon aléatoire.
_ (extrait d’un article paru dans L’Oise Agricole, septembre 2008)
Ces œuvres sont présentées en plusieurs événements en Picardie. Elles le furent notamment à la manifestation professionnelle de Villers-Saint-Christophe des 11 et 12 septembre, « Potatoeuropéennes ».
_ Contact : 06 12 97 33 26
catherine.bullotadam@wanadoo.fr

Galerie de portraits

(expositions en salle et en espaces ouverts, parcs de châteaux)

Cliquer sur la photo que vous voulez agrandir

DSC00472_o_DSC00537_o_DSC00542_o_DSC00538_o_DSC00553_o_

DSC00588_o_