Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

La Xénophobie d’Etat tue

C’est le titre de la manifestation nationale de plusieurs associations et collectifs de défense des Sans-papiers pour le 5 avril. Le thème central du Printemps des poètes pour 2008 c’est :

« L’Autre »

Quelle belle manière d’honorer l’autre en poésie que de s’associer à un tel slogan. Cela est évidemment totalement en phase avec les activités que je déploie autour du Sarkositoire (voir rubrique sur ce site)

23625895_p-ab1b0

Voici le texte argumentaire à cette grande manifestation, texte qui restera pour longtemps sans doute tout un programme à faire avancer chacun là où nous sommes.

La France, c’est celles et ceux qui y vivent

Quelle que soit notre origine, notre nationalité, notre couleur de peau, avec ou sans papiers

La xénophobie d’Etat tue les droits de tous

Des attaques contre les étrangers…

− Rétention des étrangers
− Répression du séjour irrégulier
− Restriction des visas
− Contrôle des frontières à l’entrée aux attaques contre tous
− « Rétention de sécurité »
− Délit de solidarité
− Fichage des invitants
− Fichage des voyageurs au départ de la France
Et tant d’autres atteintes aux libertés de tous…

_ Français-Immigrés : égalité et solidarité !
La société démocratique et solidaire à laquelle nous aspirons exige :

+La suppression du ministère de « l’identité nationale »
+L’arrêt de la chasse aux sans-papiers, l’arrêt des expulsions et la fermeture des centres de rétention
+L’arrêt des poursuites contre les soutiens des sans-papiers
+L’abandon des projets de juridiction spéciale pour les étrangers et les quotas
+Le droit au logement, à la santé, à l’éducation et au travail pour toutes et tous
+La régularisation des sans papiers
+Une politique d’accueil des étrangers leur permettant de vivre dignement en France
+La mise en œuvre d’une autre politique européenne, à l’opposé de l’Europe forteresse

Pour en savoir plus, aller notamment sur la page du site RESF, l’un des organisateurs de cette marche : RESF, Journée du 5 avril 2008