Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Nancy Regina Teixeira


Séance du 2 octobre 2012

Présentation

Nancy
J’ai le nom d’une ville
Je suis née à une autre :
Mon premier lien Brésil – France
Curitiba – Nancy

Moi, Nancy, j’habite à côté d’un parc
Autour de moi il y a plein de pins-parassol
les araucárias

La Nancy brésilienne
s’intéresse beaucoup aux langues
Elle arrive au doctorat en psychologie à Nanterre…
Mais ce qu’elle enseigne c’est le français

En plus des langues, j’aime les gens
mon enfant, mon mari,
ma famille, mes amis

Je déteste la violence
surtout contre ceux qui ne peuvent
pas de défendre.

Quant aux titres des photos

je ne les ai pas notés, mais j’ai des suggestions :
« infini »
Une suggestion pour une autre photo était « la source ».


Un petit rien

Une bise
Des chatouilles
Des mains qui se touchent
Les rideaux qui s’ouvrent
Le bruit de la porte qui s’ouvre
Les pas qui montent l’escalier

——————————————————

Travaux du 9 octobre

Et alors il ouvrit la porte…
E chemise de niut, allongée sur le canapé, un verre de vin à la main et un livre de Tezza sur mes genoux, mes yeux rencontèrent les siens.
Les vingt années sans se voir se sont dissoues comme un morceau de sucre dans le café.
C’était comme s’il rentrait du travail.
Il s’assis, m’embrassa et une certitude m’envahit : le temps de l’absence était fini. C’était pour toujours.
Comme le dit la chanson, vingt ans, ce n’est rien.


Un petit rien

Un sourire qui en entraîne un autre.

 

–––––––––––––––––

Mardi 16 octobre 2012

J’ai vu, j’ai vu (Menteries)

J’ai vu une patate-
baleine qui nageait
triste, l’oeil droit blessé

Comptines du folklore brésilien

Batatinha quando nasce
Se esparrama pelo chão
Menininha quando dorme
Põe a mão no coração

Un jeu d’enfants

Batatinha frita, 1, 2, 3.

L’enfant qui dit la phrase se retourne et les autres doivent s’arrêter là où ils sont, sans bouger, comme des statues. Le premier recommence et le vainqueur est celui qui s’arrête le plus proche du « compteur ».

Un petit rien

L’odeur du café
préparé avec amour
pour mon mari

 

Mardi 23 août 2012

 

 

Un petit rien…

 

Le bonheur de dormir plus de 6 heures de suite.

Poème en rapport à la nature

La mer
Le sable
Le bord de la mer
Les odeurs
Les bruits
Le ciel
La chaleur
Le vent
La certitude de l’appartenance
Je fais partie de cette nature
Ancestrale et infinie
Nulle part ailleurs je ne me sens aussi bien
Tout cela passe à travers mon corps, mes veines, mon sang
C’est la démeure de mon coeur
De mon âme

Les listes : composition du thé aux larmes ou du thé au sourire

(Choisissez les quantités et mélangez-les selon votre goût)

 
Du thé au sourire
de la tendresse
des câlins
de l’amour
du soleil
de la joie
du bonheur
de l’amitié
du sucre
du miel
de la vanille
des fruits rouges
des fleurs rouges
et roses
un soupçon de bleu
et une pleine lune
Du thé aux larmes
de la tristesse
du sel
de l’orage
du gris
des feuilles mortes
du regret
de l’oubli
du chagrin
de la peur
de la solitude
du noir
de l’abandon
du rejet
de l’isolement
un soupçon de lilas