Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Aymen (TD2)

Séance du 22 septembre 2009

Souvenir en 30 mots

Je me souviens des vacances que j’ai passée avec mes shab. Le soleil, la plage, la piscine, la Côte d’Azur. Les délires avec mes potes c’était hella !

(30)

Commentaire :
Compléter pour les mots qui n’ont pas été lu correctement.

Ebauche d’un dictionnaire

SHAB
« Amis », en arabe
« Je suis parti en vacances avec mes shab ».

Séance du 6 octobre

Palestine

Le peuple palestinien est opprimé, délaissé de tous, malgré tous cela sa fierté brille comme le soleil.

Un peuple en détresse qui sur ses terres n’a même pas la liberté de circuler.

Quelle liberté ? Quelle vie ? Quel avenir pour un peuple humilié ?

On ne compte plus les balles perdues, les immeubles bombardés.

Tant d’enfants ont péries, tant de familles meurtrie, tant de maison détruites mais quelle en sera la suite.

Des pierres contre des balles tel est leur quotidien

Des pierres contre des balles pour un territoire

Des balles contres des pierres tel est cette triste guerre

Guerre d’hier et d’aujourd’hui, d’aujourd’hui et de demain tel est le passé, le présent, et le future de se peuple meurtrie.

D’un côté des enfants et de l’autre une armée

Séparés par un mur séparés par la honte

Deux peuples si différents et pourtant si proches

On vit en démocratie, alors comment pourrait-on cautionner cela

Comment pourrai-je fermé les yeux sur une tel situation

Je ne suis ni sourd ni aveugle, ni muet

Comment ne pourrait-on  pas crier ces injustices, ces horreurs, nous qui loin de cette région dans le confort de nos maison ont  vues et entendu tout le long de nos vies les horreurs de cette guerre qui n’en finissent plus.

Il n’y a aucun répit dans cette région hostile

Alors cherche la paix en direction des minarets.

Séance du 13 octobre

40 ans plus tard

A 60 ans aujourd’hui un point sur ma vie s’impose, 60 ans et tant de souvenirs, jamais à 20 ans je n’aurais pensé vivre  de telles choses : la Tunisie championne du monde de football à 3 reprises, un arabe président de la France en 2017, l’Afrique riant au nez des Etats-Unis, et Moh président du Mali. Pour tout cela je peux dire « j’y étais ».

A l’IUT en 2009, je ne savais pas encore ce qui m’attendait, d’abord mon diplôme et la poursuite de mes études, les premiers potes qui se marient, les premiers enfants. Le mariage de Moh, ah ! quelle souvenir ! Ensuite les premiers jobs, la première Porsche, enfin chef d’entreprise. Le premier million puis le second, villa à Miami, yacht, jet privé.

Je décidai alors de retourner un jour à Creil. Quelle surprise quant je vis mon amie Nouara mendier au marché de Creil, je la pris en pitié et lui offris un poste dans ma société. Par la suite elle fit une brillante carrière chez LVMH.

Une dizaine d’années plus tard je revus mon ami Coco Bongo 40 ans et tous les soirs en boite et toujours avec ses casquettes New York et ses lacets violets.

Oh! mon amis Sabrina, j’ai failli l’oublier ! Mariée, 3 enfants, avec Si Hacène. On se revoit tous les week-end.

En 2036, mon voyage dans l’espace, une expérience inoubliable.

Quant à Moh, il est devenus président du Mali, il mena le pays au rang de la 2e puissance mondiale après la Tunisie. Il eu 15 enfants pour assurer sa descendance.

Aujourd’hui chez, moi avec mes amies je fête mon 60e anniversaire, je ne sais pas ce qui m’attend à l’avenir, mais au vu de ce que j’ai eu, je reste confiant.

Séance du 10 novembre

Aymen mon prénom me vient de ma mère, il signifie plus béni, plus favorisé il est ma fierté car il reflète mes origines, en effet se nom est typiquement tunisien. Mon nom est original il se démarque  des noms communément donné. Souvent déformé, écorché, mal orthographié  il m’a longtemps été difficile a porter. Il me porte souvent préjudice lors de mes recherches d’emplois et me portera encore longtemps préjudice mais cela ne vient pas de lui mais des apories qui l’entoure.

Séance du 24 novembre 2009

J’aime mes mains non pas parce qu’elles sont belles, mais simplement car sans elles je ne pourrais pas vivre.

Elles me permettent de faire toutes sortes de choses, de saluer, de manger, de me laver, etc.…

Elles ne sont pas belles et portent les séquelles de mes nombreuses aventures, les nombreuses cicatrices sur leurs surfaces témoignent de la turbulence de mon enfance.

Ma main me permets de prendre de nombreux plaisirs.

Symbole du toucher  tu représentes l’ivresse des caresses.

Sans toi je ne pourrais fumer de chicha, conduire des gamos, et mettre des clacs à mon fiston.