Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Anna (TD1)

Séance du 22 septembre 2009

Je me souviens

Je me souviens de Dakar
Je me souviens de mon enfance
Je me souviens des bagarres entre mes frères et sœurs
Je me souviens de ma 1re classe au lycée
Je me souviens de mon baccalauréat
Je me souviens de ma brûlure à la main.
Je me souviens de mon premier petit copain

Le souvenir en 30 mots

Je me souviens de mon premier petit copain qui, ne pouvant pas venir chez moi car j’étais encore très jeune, m’attendait au bout de la rue pour discuter avec moi.

(30)

Ebauche d’un dictionnaire

TéRANGA
Mot qui renvoie à l’humilité et l’hospitalité que les sénégalais ont envers les étrangers. Accueil chaleureux

« Venez ! Je vous emmène au Sénégal, pays de la TéRANGA. Vous ne serez pas déçus ».

Commentaire JF :
« Téranga » semble un terme wolof qui veuille dire « hospitalité ».
L’adjectif « chaleureux » est donc une nuance que vous ajoutez.

Séance du 6 octobre

Sujet : défendre une cause

Etudiants étrangers de France

La belle France

Etant  à l extérieur de ce beau pays, beaucoup de lycéens veulent y accéder afin d y poursuivre leur études généralement après le baccalauréat.

Malheureusement pour eux, l’image extérieure de cette France est bien différente de la vie que l’on va y mener.

Ainsi on arrive avec une forte motivation, plein d’idée dans la tête et beaucoup d’ambitions,
Les questions qui se posent souvent sont :

Etant étudiant comme ceux qui habitent dans ce pays, pourquoi n’avons-nous pas les mêmes droits par rapports aux études ?
Pourquoi après avoir permis à un étudiant de venir dans ce pays pour effectuer ces études,
lui priver de faire des choses qu’un étudiant habitant  dans ce pays peut faire toujours par rapport aux études ?
Pourquoi lui faire payer des frais que l’étudiant habitant ce pays ne paye pas, encore dans le cadre de ses études ?
Pourquoi ? Pourquoi ? Et pourquoi ?

Bref, des questions qui ne finissent jamais
Et qui n’ont souvent pas de réponse.

Séance du 13 octobre

Sujet : 30 ans plus tard

Mes 50 ans

Ayant eu un cursus scolaire normal jusqu’au baccalauréat comme presque tout le monde, aujourd’hui, à 50 ans, je vous retrace ma vie.
Après mon bac, je suis passée à pas mal de formations qui ont abouties à un master en commerce

.

Mon but était de devenir responsable commercial et j’ai réussi.

Mariée à 26 ans et ayant obtenu mon premier enfant à 27 ans, mon mari (ex directeur d’une boite de communication) et moi avions une vie sereine :

Belles maisons

Belles voitures

Voyages

Vacances de rêve

Pourtant cette belle vie ne s’arrête pas là car à la naissance de mon deuxième enfant,

La chance nous a souri au loto

Les millions d’euros tombent et notre vie bascule.

Malheureusement, l’argent ne fait pas toujours le bonheur.

Rien que la gestion de cet argent était en partie souffrance.

Et avec le temps, les enfants grandissent, s’envolent de leurs propres ailes et une autre vie commence.

Cette nouvelle vie est celle que je mène en ce moment avec mon mari et elle est hantée par la solitude.

Séance du 3 novembre

Sujet : exposition

Etant une femme sensuelle
J’aime la rose
Et toutes autres fleurs qui la concurrencent au niveau de son odeur adorable
Le mélange de ces fleurs est à l’origine de nos parfum
C’est ce qui justifie mon désir de participer à une exposition de parfums

Séance du 10 novembre

Mon rapport à mon prénom

ANNA

A comme ambitieuse

N comme narcissique

N comme naturelle

A comme aimable

Anna est ce prénom que j’aime tant.

Il m’a été donné par ma maman

Qui elle même l’a choisi par rapport à une de ses copines

Qu’elle aimait bien.

Ce prénom est d’origine espagnol

Et en arabe Anna signifie « moi »

Pour moi, ce qui fait l’originalité de ce prénom,

C’est sa rareté dans mon pays qui est le Sénégal

Car ce prénom est différent de ceux originaire de ce pays.

Séance du 24 novembre

Thème : la main

Je suis le prolongement de ton âme et obéis à tes moindres désirs,
J’attends juste le feu vert pour me rendre utile.
Mes talents sont multiples  et se déclinent à l’infini. Je peux être à l’origine de basses besognes autant que responsable des plus grands chefs d’œuvre.
Je suis le premier outil de l’Homme, lui permets d’être chef d’orchestre de sa vie   et de composer sans fausse note  sa plus belle mélodie.