Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Mina (TD2)

Séance du 23 septembre

Je me souviens

Je me souviens de ce dimanche en compagnie d’amies, marchant dans le vent, une odeur magique nous attire vers ce magique Mac D’Hall. Ça tombe bien j’ai la dalle !

(30)

Séance du 6 octobre

Ma Cause, Mon VOiLier…

Il est là tout près de moi

Collé à moi

Il me protège,  je le défends

Malgré tout ce que disent ces ignorants !

Hors la loi dans ce pays « des droits »

Ils le détestent alors que cest un choix

Ont parle de liberté là où il est condamné

Obliger de le délaisser aux portes de ce quils appellent

la maison du savoir

Un savoir quils ignorent eux-mêmes

Faute détiquettes collées par eux-mêmes

Toujours montrées du doigt

On veut juste vivre pleinement notre foi

Maintenant que vous lacceptiez ou pas

Sachez que mon foulard sera toujours sur moi !!

Séance du 13 octobre

Imaginez-vous en 2060….

2060, 20 comme l’âge que j’avais il y a 40 ans, 60, comme le département où j’habitais !

Ah si seulement j’avai su a cette âge là ce qui allait arriver !

L’âge ou je fus comme dans un puits, les gens me jetant la terre pour m’enfoncer, m’enterrer, mais avec le temps Hamdolah j’ai su me secouer et monter au dessus de cette terre qui ma ensuite fait sortir de ce puits !

En effet après m’être battue pour qu’on m’accepte enfin telle que je suis et non telle mon apparence !

Qu’on puisse enfin me considérer comme une femme à part entière. J’ai en effet continué mes études et me suis dirigée dans le domaine de la finance. J’ai pu faire de nombreuses rencontres intéressantes et enrichissantes. J’ai effectué de nombreux stages à l’étranger notamment à Londres mais aussi à Dubaï.

En 2014 j’ai obtenue mon Master en finance Islamique.

Pendant la même période, la France eu enfin le déclic d’accepter l’ouverture de la première banque islamique, dotée de cinq succursales, après cela j’ai tout de suite pu obtenir un contrat avec la deuxième banque mondiale de la finance islamique, la Qatar Islamic Bank.

Très épanoui dans mon travail, j’ai pu, à côté, réaliser d’autres activités. En effet durant ma jeunesse, des collègues et moi-même avons créé une association dans le but d’épanouir la jeunesse de nos quartiers, vice présidente de ce projet je transmettais mes connaissance acquises à mes étudiants tels le commerce, la langue arabe (ayant obtenue ma licence en Langue Arabe à l’école des Art de l’INALCO) mais également mes connaissances sur la Sira du Prophète Muhammad que la Paix soit sur Lui, sa biographie (ayant obtenue mon diplôme au centre d’étude et recherche des sciences Islamiques)

Aujourd’hui cette association est reconnue au niveau national, dernièrement nommée meilleure association d’atelier jeunesse.

Grâce à Dieu j’ai pu développer mes connaissances et ce que je continue toujours à faire car les jeunes dont je suis prof m’en apprennent tous les jours.

Durant mes nombreux voyages j’ai découvert la grande pauvreté des autre pays notamment en Afrique. Durant un de mes voyages au Sénégal j’ai fait la rencontre de jumelles orphelines, Fatou et Lalya, âgées de 2 ans. Très touchée par ce qu’il leur avait été arrivée je ne pus me séparer d’elles, ainsi je me suis engagée à devenir leur tutrice.

Après un difficile passage aux douanes françaises, j’ai pu leur offrir le confort et l’éducation, tels que ceux de mes propres enfants.

Aujourd’hui Fatou est directrice d’une grande école islamique à Londres et Lalya est devenue une mère au foyer épanouie !

La seule chose à laquelle je n’ai pas porté grande attention fut de me marier. En effet mes objectifs étaient tous à l’opposé. Cela ne m’a donc jamais traversé l’esprit. Les enfants que j’ai adopté mon apporté tout l’amour nécessaire et j’en remercie Dieu !!

Séance du 12 novembre

Les mystères de la forêt

La première réaction que j’ai eu face à cette exposition était mauvaise. Elle nous plonge dans l’incohérence du sens et l’inutilité. Mais faut-il déjà se demander si cela a un but… une utilité !

Tout d’abord parlons de ses tableaux au mur réalisés sur un fond de journal. On peut distinguer des silhouettes de différentes formes.

Des silhouette d’êtres humains me rappelant des êtres maléfiques que l’on peut retrouver dans ces routes sinueuses et sombre… c’est route hanté où apparaissent ces êtres qui viennent hanter les humains.

Peut-être parce qu’ils n’ont pas trouvé la paix dans ce monde !

Ces tableaux renferment donc des êtres, errant et essayant de sortir de ce cadre d’où les différentes positions et formes représentées.

Concernant les branches avec les membres (pieds et mains) on peut imaginer que c’est une forêt qui c’est munie de pieds pour fuir les hommes à cause de leur non respect de l’écologie, et des mains afin de pouvoir se défendre.

En conclusion tout ceci me plonge dans une forêt mystérieuse ou les arbres sont mobiles et ou ils fuient l’homme qui lui-même mort reste prêt de ces foret à nuire encore !!

Séance du 10 novembre

Rapport à mon prénom

Région d’Arabie Saoudite et prénom de la mère de Notre Saint Prophète en Islam, ce prénom je le porte avec fierté !!

En effet Mina c’est une ville à environ 5 km à l’Est de La Mecque. Cet endroit est particulierement connu car c’est la-bas que les nombreux pélerins stationnent avant d’avancer vers les stèles durant le pélérinage annuel musulman.

Composé de quatre lettres, facile à écrire et à prononcer, je remercie mes parents de m’avoir transmis ce prénom, plus particulièrement mon frère !

En effet ce prénom étant porté par sa meilleur amie, il voulu me le donner.
Ainsi j’apprécie énormément le sens et la provenance de ce prénom !

Séance du 24 novembre

texte sur « la main »

De-main

De bon matin,
Douce comme un lapin
En plein chagrin
Essuie les larmes de ses voisins
Elle écrit le latin et le maghrébin
Elle kif le moelleux du pain
Enervé elle frape les crétins
Célèbre auprès des forains
…Moi je l’aime ma MAIN !!