Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Séverine (TD1)

Séance du 22 septembre

Je me souviens

Je me souviens de on premier fou rire
Je me souviens de cet été

Le souvenir en 30 mots

Je me souviens de cet été sur la plage abandonnée, coquillage et crustacés, la vie était paisible, lorsque, enroulée dans une vague je met retrouve face à la mer, désappointée.

(30)

Ebauche d’un dictionnaire

« Le Willy Waller 2006 »

Ce mot st d’origine britannique.

Ce mot imaginaire désigne un outil réel : un économe.

Plus particulièrement destiné à éplucher des patates.

Cet objet est mis en scène, dans un sketch, sur internet, par des têtes à claques. Ce sont des personnages fictifs qui démontrent la simplicité de son utilisation et la facilité de la préparation d’un repas, grâce à sa rapidité à éplucher des patates.

Séance du 6 octobre

Sujet: défendre la cause de notre choix

Abandon d’un ami!

Tant d’amour à donner,

A une âme délaissée,

C’est ce que font les Hommes généreux,

Qui cherchent à rendre heureux

Le moindre petit cœur qui bat.

Le chien remue la queue,

Du bonheur plein les yeux,

C’est le départ pour les vacances,

Une chouette aventure commence!

Mais, un arrêt à la fourrière,

Gâche tout l’atmosphère,

Quand un chien devient trop lourd,

Avec ses kilos en trop d’amour.

Préméditant leur saloperie,

Madame et Monsieur sont partis!

Finalement,

Ces Hommes; ces saligauds,

Laissent tomber leurs animaux,

Sans espoir de les retrouver.

Séance du 13 octobre

Imaginez-vous 30 ans plus tard

Et c’est le temps qui court

La vie…

Et oui,

50 ans aujourd’hui !

Je trace en ce jour le fil de ma vie depuis mes 20 ans.

C’est parti !

Je remonte le temps jusqu’en 2010…

Ah ! 20 ans, l’âge de toutes les envies. Enfin un pas vers le monde des Adultes.

La fin de mes études et l’entrée dans le monde professionnel approchent. Métro ; boulot ; dodo sera mon credo.

Je rêve d’intégrer une boîte dans le secteur de la publicité de produits de luxe, afin de pouvoir décrocher une place de responsable marketing. Je m’assume pleinement dans mon rôle de femme active et dynamique.

Deux ans plus tard, 2012, c’est chose faite. Je bosse à plein temps dans une agence de publicité parisienne.

Aaah Paris ! Une belle ville au passé tumultueux. La vie est belle !

Amoureuse des voyages, je m’évade souvent aux quatre coins du monde à l’encontre des cultures et des civilisations.

Découvrir les animaux me fascine. Voilà mon essentielle motivation.

Et quelques années passent…

Déjà 2018, depuis cinq ans en ménage avec mon mari, nous décidons de fonder une famille.

Enfin le plus beau jour de ma vie arrive. C’est la naissance du petit Tom, le 15 Juin 2020.

Que peut-on espérer de mieux pour un cadeau de fête des Pères ?!

Une merveille !

Il est maintenant tant de mettre ma vie professionnelle entre parenthèse pour profiter de mon petit bout et de me reposer dans notre maison provinciale, tant rêvée.

C’est à ce moment que l’on se rend compte du temps qui passe vite.

C’est le temps qui court !

Il faut maintenant reprendre le travail car je suis toujours soucieuse de rester une jeune mère dans mon corps et mon esprit.

L’an 2040, Tom à 20 ans. Devenu autonome, il est libre.

Aujourd’hui,

Une vie épanouissante

Qui me rend charmante.

J’en ai savouré chaque instant.

Pour finir, je n’aurais qu’une chose à dire : « Il ne faut pas rêver sa vie mais vivre ses rêves ».

Séance du 3 novembre 2009

Impressions après visite à l’exposition « Poétic spam » de Marc Géranton

La vie

A chaque exposition,

Une émotion.

Troublante !

Des pieds, des mains…

Et de longues branches d’arbres.

Que cela signifie-t-il ?

Alors je contemple, j’admire !

C’est pour moi la signification du commencement du monde.

D’abord, l’apparition de la Nature

Puis, vient celle de l’Homme.

Les branches d’arbres représentent, pour moi, le pilier de l’existence de l’Homme. Elles sont comme leur « colonne vertébrale ». Grâce à la Nature, la civilisation des humains a pu se développer et survivre.

Les « pieds » et les « mains » m’évoquent les premières actions de l’Homme sur le monde. La modélisation de notre planète s’est réalisée à l’aide de ces membres qui sont essentiels pour l’évolution de la Terre. En effet, nos « pieds » nous servent à nous déplacer et, nos « mains », nous servent à remodeler notre univers.

Grâce à la force de la nature, l’Homme survit !

Qui a-t-il de plus radieux que d’observer la complémentarité de la Nature et de l’Homme ?

Mais aussi, autre chose m’intrigue. Les personnages « sans têtes » distinctes. Cela voudrait-il énoncer qu’un Homme reste un Homme, avec le même corps que les autres, et qu’il ne faille pas faire de différences ?! Oui ! C’est ce que je pense. Les formes abstraites en guise de « tête » me rappellent que l’âme et l’esprit sont tout de même propres à chacun.

Et puis…

La fin.

Tous égaux en tant qu’être physique, notre fin est commune.

En effet, la force de la Nature reprend le dessus sur la puissance des êtres humains.

C’est notre disparition, la mort.

C’est le cycle de la vie !

Et demain…

On voit renaître un nouvel Homme.

Séance du 10 novembre

Quel est votre rapport à votre prénom ?

Je m’appelle Séverine.

Non, il ne rappelle pas le prénom d’un de mes ancêtres, malheureusement.
C’est vrai, j’aurais aimé que ce prénom provienne de l’un de mes aïeux. Ça aurait été un grand honneur pour moi de pouvoir rendre hommage, chaque jour, à l’un d’entre eux, pour montrer que son âme est toujours des nôtres.
Même si je n’ai pas cette chance, j’ai au moins la joie de porter ce prénom.
Dans mon entourage, je ne connais pas d’autre « Séverine » que moi. Et cela me plaît !
J’aime cette vague d’originalité qui flotte au-dessus de mon prénom. Cela montre sa particularité de l’époque.

Mais ce prénom atteint une côte de popularité à partir des années 1970.

Au fil des années, il reste néanmoins peu répandu. Aujourd’hui, il retrouve sa jeunesse car il devient plus habituel.
De plus, les particularités de ce prénom me collent à la peau. Les « Séverine » sont réputées pour être : « intelligentes, actives, curieuses et prévoyantes, elles ont un jugement perspicaces. Emotives et anxieuses, elles ont horreur des complications. »
Tout cela reflète clairement et parfaitement ma personnalité.
Par ailleurs, j’aime ce prénom car mes proches ainsi que mes amies me trouvent plein de surnoms affectifs qui me font rire.
Je suis contente que mon prénom participe à la bonne humeur des personnes de mon entourage.
Pour dire enfin que…
Je suis fière d’être nommée ainsi.

Séance du 24 novembre

Thème : Eloge de la main

Les mains…

Elles peuvent en dire long sur une personne !

Grâce à celles-ci, on peut reconnaître le sexe d’un être humain…
Un homme,
Une femme.

La main peut être représentative du caractère, voire même de la personnalité d’un individu.
On peut tous lire grâce à notre main !
On observe, chaque fois, différentes sortes de mains.
Chaque « modèle » est unique.
Par exemple, on peut regarder des mains respectivement fine ; allongée ; soignée et élégante, ou, épaisse ; petite ; usée par le temps.

Cette analyse permet de pouvoir se rendre compte de l’activité d’une personne                         au cours de sa vie.

Les mains sont aussi un moyen de percevoir des sensations.
En effet, on peut traduire certains sentiments.

Par ailleurs, nos mains sont la prolongation de notre corps, et nous sont données afin que l’Homme puisse accomplir de multiples actions tout au long de sa vie !

Il est vrai que sans elles, nous éprouverions des difficultés pour vivre dans diverses situations comme : se laver, manger, attraper un objet, écrire.

Une chose essentielle que je ne peux omettre, c’est que, sans elles, nous ne pourrions transposer sur papier nos émotions ou la réalisation de nos travaux d’écriture.

Elles représentent un véritable moyen de communication.
En effet, grâce à celles-ci, les personnes handicapées, par exemple, peuvent communiquer avec le monde !
Cela leur permet de vivre en allant de l’avant.

Pour finir, je dirais seulement qu’elles nous sont indispensables.