Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Siham (TD2)

Séance du 22 septembre

Je me souviens

Je me souviens de cet été ou je me sentais libre comme l’air. La tête vide, les pensées neutres je me sentais moi. Ce soleil qui tapait si fort qu’on pouvait transpirer même à rien faire, ce sable si chaud qu’on ne pouvait marcher pieds nus …
Aussi, je me souviens d’être assise au bord de la plage, posée dans une terrasse sirotant mon coca cola bien frais, les cheveux au vent, la peau chaude d’une couleur bien dorée qui ressortait du fait de la tunique blanche que je portais. Il y’avait ces gens heureux en famille, d’autres qui ne se souciés de rien et mes amis et moi au centre de tout, nous pouvions sentir les vacances…
Cependant, il n’y avait pas que la plage et le soleil, puisque tous les soirs avant d’aller nous coucher, nous allions à des soirées karaoké, des soirées en bord de mer sur les corniches et encore bien d’autres …
Je me souviens aussi de cette escapade sur la belle île de Porquerolles, cette île paradisiaque ou tu te sens exporté de ce monde, ou la douceur du calme et l’innocence règnent.
Je me souviens, je me souviens de cet été là.

Ebauche d’un dictionnaire

NEHESS
Qui veut dire « dormir »
Origine du Maghreb

Phrase : « J’ai envie de nehess »

Commentaire JF :
Origine à préciser. Quelle partie du Maghreb, quelle langue du Maghreb ?

Séance du 6 octobre

La cause à défendre

La cause que j’ai choisis de défendre est une cause que l’on défend à tout bout de champ.

Cette cause est l’inégalité qui règne entre hommes et femmes. Ce problème, qui n’est malheureusement pas considéré comme tel par tous les hommes perdurent toujours quelques soit le domaine.

Nous avons pu le voir lorsque par exemple, le droit de vote pour la femme n’a été voté qu’en 1944, ou bien encore quand Ségolène Royal c’est présenté pour devenir présidente de la république tout le monde a fait une polémique parce que une femme ne peut soit disant exercée le rôle de présidente, ne peut se charger d’un pays juste parce que c’est une femme.

Cette inégalité règne aussi du fait qu’on interdit ou qu’on juge une fille ou une femme pour ce qu’elle fait ou ce qu’elle dit alors que l’homme lui a le droit de faire ce qu’il veut, ce qu’il l’entend. Tout cela parce c’est un homme.

Il ne faut interdire ou faire ce qu’on n’aimerait pas qu’on nous fasse.

On est là toujours à juger, a sous-estimer la femme et la considérer telle une moins que rien.

La femme pour certains c’est celle qui cuisine, qui fait le ménage, qui s ‘occupe des enfants oui d’accord mais pas seulement ça, et l‘homme a le droit de participer aussi…

Je pense que la femme devrait être considéré pour ce qu’elle est et non pour ce qu’on veut d’elle.

Séance du 13 octobre

Thème : Dans trente ans

Chère Sonia,

Je t’écris cette lettre après tout ce temps, comment vas-tu ma chérie ?
Cela fait tellement de temps que je n’ai pas eu de tes nouvelles ou que je t’ai vu.
Tu te souviens de nos 20 ans, cette année là, ou ont lieu tous nos vrais premiers coups de folie, nos escapades loin de chez nous, nos 20 ans …
Hier j’étais allongée et d’un coup j’ai pensée à sa d’où la raison de ma lettre.
J’ai essayé de te joindre il y’a un an mais en vain tu reste toujours aussi injoignable.
Ce que je deviens moi, bien écoute je suis toujours la même mais en vingt de plus, mariée avec deux enfants, un garçon et une fille.
J’ai appris que tu n’habitais plus sur la région Picarde mais Lyonnaise, sa tombe bien car moi aussi j’ai laissé la région de notre jeunesse. Je vis actuellement dans le département du Var dans la région Toulonnaise. C’est vrai que c’est tout un autre monde, rien avoir avec notre région passée je peux te le dire. Je pence que pour toi c’est la même, Lyon est une très belle ville.
En ce qui me concerne, mon rêve c’est réalisé, je suis cadre d’une entreprise commerciale en plein centre ville de Toulon à une trentaine de minutes de chez moi. Tout ce passe bien, j’essais de gérer au mieux mais ce statut me demande une très grande capacité de travail. Tu te souviens quand on se disait qu’on voulait devenir cadre ou architecte ?
Peut-être que toi tu es architecte aujourd’hui …
Sur ces derniers mots, je te laisse en espérant une réponse de ta part.
Je t’embrasse très fort, prend soin de toi et de ceux qui t’entoure.

Séance du 3 novembre

L’exposition

J’ai trouvé cette exposition sans intérêt, sans importance.
Tout d’abord,  je ne vois pas l’intérêt de mettre des pieds et des mains sous forme de « branches  de bois » , ensuite pour ce qui est de la présentation en elle-même, je la trouve très étrange mais à la fois originale. Pour ma part, une exposition de ce genre ne me viendrait pas en tête, cependant malgré son originalité elle ne m’a attiré et encore moins plu.

Séance du 10 novembre 2009

Mon prénom

Mon prénom comporte cinq lettres. Il s’écrit « Siham » et se prononce « Sihem ».

C’est un prénom d’origine arabe que mon grand-père à choisit du fait de l’hésitement de ma mère entre « Siham » et « Amel ».

Ce prénom je l’aime beaucoup, tout d’abord parce que il est simple, court, facile à prononcer…

Mon prénom signifie « flèche » en arabe .

Séance du 24 novembre

Eloge de la main

Chère main

Oh toi ma main, toi qui m’appartiens tu as toujours été là pour moi pour essuyer mes larmes, pour me moucher …
Pourtant moi, je ne m’occupe jamais de toi, je passe mon temps à te ronger, te blesser, te brûler…
Pardonne-moi pour tout ce mal, je te promets un plus bel avenir auprès de moi.
Je t’aime