Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Adil (TD2-TP4)

Mardi 28 septembre

Texte 1:
Cette maison où j’ai grandi, où j’ai passé toute ma vie.
Ces murs qui m’ont protégé, réchauffé et veillé à ma sécurité.
Une sensation de bonheur à chaque pas que je fais pour franchir sa porte.
Cette maison si grande mais pour moi si petite.
Cette maison qui est moi.
Ces escaliers où je suis souvent tombé mais après me suis relevé plus fort.
Ces voix, celles de ma famille, qui me faisaient sentir encore plus en sécurité dans cette maison.
Cette chambre, qui était la mienne, où je m’enfermer pour refaire le monde.
Cette chambre qui était ma maison.
Toutes ces images accrochées à ses murs faisant rappeler mon adolescence.
Cette maison qui m’a vu naître et grandir.
Aujourd’hui je la quitte et ça me fait souffrir.
Un jour j’y retournerai histoire de me reposer.
Mais j’espère surtout que c’est dans cette maison qui m’a fait grandir où je vais finalement mourir.

Texte 2:
Je me souviens de mes larmes.
Je me souviens de mes cris.
Je me souviens en être arrivé aux armes.
Je me souviens de cette nuit.
Je me souviens de lui, mon meilleur ami.
Je me souviens qu’on s’est amusé.
Je me souviens qu’ont s’est quitté.
Je me souviens du lendemain.
Je me souviens du téléphone sonner.
Je me souviens des mots qu’avec ta mère on a échangé.
Je me souviens aussi avoir pleuré.
Je me souviens avoir tout oublié.
Mais ce dont Je me souviens bien c’est que cette nuit là trop tôt tu nous a quitté.