Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Anne (TD1-TP1)

répondeur

Ah ! Je ne suis pas là ! Certainement pas envie de vous parler. J’ai même sans doute, non pas par inadvertance, mais en toute connaissance ignorer votre appel. J’aimerai tellement vous dire de laisser un message,mai j’ai bien peur que le son de vote pauvre voix me le fasse effacer dès les premières notes…

Bon, à la limite.. vous m’écoutez depuis tout à l’heure.. vous patientez ainsi… endurant ma voix…au point où vous en êtes…, vous pouvez toujours essayer… Je vous laisse un espace de liberté, mon répondeur, c’est à vous ! bip !

description du lieu

A votre droite se trouve à présent Maisons-Laffitte. S’oppose à nous, ici, un château, certes il ne vaux pas ces voisins de Versailles ou de Fontainebleau. Il a cependant inspiré le grand, le fameux, château de Versailles. Il a d’ailleurs servi de pavillon de chasse au roi. Après avoir tuer les biches et sanglier de la forêt de Saint-Germain, le roi venait se reposer.. puis repartait pour le Louvre gouverner la France. A Maisons-Laffitte il partait s’amuser à la chasse, au Louvre il dirigeait un pays et ses milliers d’âmes.
De nos jours, il en est toujours de même, on part travailler à paris et on reste à Maisons-Laffite profiter du beau temps et du paysage arboré. Rien n’a changé.

Mardi 21 septembre

réponse au répondeur

Bonjour vous savez qui, je vous appelle pour vous savez quoi, je vois que vous ne vous trouvez pas là où vous étiez la dernière fois.
Rappelez moi où que je sois.

Vigilance

Attention !

La sortie de chez vous doit se faire en plusieurs étapes, des étapes non négligeables !

1 – Un bon manteau est toujours recommandé quelque soit votre distance de parcours et le temps extérieur. Un accident est si vite arrivé…
2 – Les lunettes de soleil, anti UVA UVB, réflection passive ou active et transversale, ne jamais  partir de chez vous sans. vous devez également les faire adapter à votre vue pour les plus impotentes. Un accident est si vite arrivé…
3 – Un chapeau, toujours un chapeau, les courants d’air derrière les oreilles tuent plus de gens que l’on ne le croit. Un accident est si vite arrivé…
4 – Préparer votre maison à votre départ. Eteignez chaque lumière, loupiote, lampion… de votre maison. Coupez gaz, gazole, gazoline… l’eau aussi,au cas où…, vous pouvez. Un accident est si vite arrivé…
5 – Fermez chaque porte de votre maisonnée. Si un feu se déclenchait, malgré les précautions prises en 4, les portes fermées bloqueraient le feu et empêcheraient que l’ensemble de votre maison ne se retrouve en feu. Un accident est si vite arriver..
6 – Veillez à ce que chaque fenêtre soient également fermées, des gens mal avisés pourraient tenter de pénétrer votre sphère privée. Fermez volets, fenêtres et rideaux! Un accident est si vite arrivé…

Vous pouvez ensuite sortir de chez vous. La clef cependant trois fois vous tournerez avant de vous éloignez.

Certains fous pensent que le simple fait de tournez la clef dans la serrure peut empêcher un accident d’arriver…

Mardi 5 octobre

Inauguration

En tant que maire de la ville, j’ai le plaisir de vous présentez le nouveau kebab Dôner de Creil. Nos remerciements vont naturellement aux propriétaires, à ses deux fils, à sa femme, son petit cousin et hommes ayant participé au chantier.
Creil invite donc un nouveau monument de gastronomie dans ces murs. Déjà 60 kebabs ouverts à Creil en ce jours!
Où nous arrêterons nous?
Pour le plaisir de vos papilles, nous irons toujours plus loin, toujours plus fort, oublierons les limites. Une population molle est toujours plus docile, nous vous rendrons mous et gras.
J’espère que vous irez manger en famille, avec vos enfants! Apprenez leur le plus tôt possible à respecter la nourriture, car on ne jette pas, non, on finira son assiette!

Les futurs citoyens doivent savoir pour qui voter.

Vous voulez du gras et pas du n’importe quoi, votez pour moi.

Réponse à lettre de refus d’embauche


Cher monsieur des ressources humaines très gentil, très beau, très fort,

Je viens de recevoir votre torchon! En deux phrases vous balayez les espoirs que j’avais mis dans votre société: « nous avons le regret de ne pouvoir accéder à votre demande » Çà oui, vous allez le regretter! Vous avez osé!
La haine qui déborde de moi devrai vous étouffer. Je peux imaginer quel manque de courage qui a du vous saisir pour ne point me prendre, m’accepter, m’intégrer à votre compagnie!
Ma générosité étant décidément bien grande, je vous laisse une seconde chance… mais attention, ce sera la dernière, sachez la saisir, l’apprécier… Peu ont eu cette honneur.

Je vous propose donc lundi un second rendez-vous, tenue correcte exigée. J’apporterai CV et lettre de motivation.

Cordialement,

Anne W.

mardi 2 novembre

Conte

Il était une fois, une jeune fille laide, quand on parle de laideur, en général, on l’attribue à un seul critère physique ou à un surpoids détonnant. Non, cette jeune fille, Irma, était maigre comme un clou, possédait quelques cheuveux par-ci, par-là. Un de ses oeils refusaient de voir le second. son nez arrivait à toucher sa bouche, qui elle-même réussisait l’exploit de toucher son menton. Cette jeune fille était une diformité.
Ce physique peu gracieux aurai pu être pardonné par un intelecte développé… là aussi, elle échoua. elle persistait à se maintenir à un age de 9 ans, ses conversations en devenaient bien pauvre..
Mais son plus grand malheur, à cette frêle jeune fille était d’être éperdument amoureuse d’Eric, le bucheron du village, 1m90, 90kg, sourire séduisant et un crâne bien fourni. ce jeune homme avait pris pitié de la malheureuse, il lui donnait amitié, ce qu’elle prenait pour amour. Elle vivait chez lui, rêvant un jours de se glisser dans son lit.
Ce qu’un jours.. elle eut l’audace de faire.
Le bucheron, surpris dans sa rêverie et prenant soudain frayeur à la vue de cet obscur visage assena un robuste coup sur la pauvrette.
Le maigre corps, sous la masse de la main, craqua. La mort ne fut point douloureuse tant elle fut rapide.
L’homme des bois se rendit compte de sa méprise, mais ne pu rendre la vie à son amie.
Morale: Toujours demander avant d’entrer dans un lit, surtout quand on est moche et bête.

Mardi 16 novembre

(tout d’abord sur un ton gentil et doux)
Petite boîte à lettres,
Tu as bien l’air seule et desespérée…
Ton propriétaire, de toi, n’a pas voulu s’occuper.
Un jeune garnement, ayant eu peur de se faire gronder a détruit ta porte d’entrée afin de récupérer ses notes cachées. A présent, le moindre passant peut venir épier ton intèrieur éventré.
( s’énervant) Le facteur a beau insister et bien tasser ce maudit courrier, les lettres ne cessent de s’envoler.
(furieuse) Petite boite aux lettre, tu deviens désuète, le papier n’est à présent utilisé que pour les factures et les publicités.
La technologie est en train de te faire oublier

Soit dans l’espoir de te faire recycler un jour, (calme)

Mardi 30 novembre

(Suite de Mbeke Ki)

Si seulement il avait su ce qu’il disait à ce moment là.. Accroupi dans la soute, une personne à sa gauche,à sa droite,devant,derrière.. Pour tout espace vital, 20cm2, une cage à poule. Et là, soudains,à 1km des cotes, les passeurs leurs crient de sauter, à tous,hommes,femmes,enfants,nourrissons, dehors, par dessus bords.
Il se retrouve alors au milieu des vagues, si seul dans la multitude. Soudain, un poids, une valise, c’est ce qu’il se dit au moment de la recevoir sur le crâne. L’eau pénètre sa bouche et s’engouffre dans ses voies respiratoires.
Le silence.
Sa famille n’ayant plus de nouvelles de lui pensera avoir été oubliée et finira pas l’ignorer en retour.
Baye laye n’aura été qu’une statistique.
1 sur 200 seulement arrive à traverser.