Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Monia (TD2-TP3)

Creil

« Creil » Une ville sans aucune merveille ;
Tout est moche, les gens sont cloche.
Tu t’approche de la gare et tu tombe que sur des banlieusards.
La vie est pesante … surtout dans le 60 ;
L’IUT fait pitié,
Le centre ville est pourri,
Les habitants sont soulants,
Les mentalités matricées,
Dans les moindres recoins sa sent le foin…
Hmm normal c’est la campagne !!!
On retient qu’ici c’est la hiérarchie,
Assassin, suicide et agoni.
Black, Blanc, Beur toujours des tombeurs
Qui attendent à chaque sorti les lycéennes en pénuries.
Trop de préjugé, elles sont traitées de prostitué
Tout ça pour des mini jupes ou encore des décolletés.
NAN MES SERIEUX FAUT ARRETTER !!!
Voilà ce que je retiens de cette ville de chien,
Et encore je n’ai pas tout dis je m’abstiens.
Certain me comprenne,  d’autre ont la haine
Sachez juste que ce n’est pas une provocation
Mais 1 message pour la bonne notoriété de votre agglomération.

Répondeur

1) GPS
Bonjour GPS Portable de Monia…
Dans 200 mètres tourner votre tête à droite,
Dans 50 mètres levé votre bras
Attention faite demi-tour…
Dans 10 mètres appuyer sur la touche 1
Vous êtes arriver à destination n’oubliez pas de laisser un message après le bip sonore !

2)  Laisser  un message
Bonjour,
vous êtes bien chez qui vous croyez être,
Mais je ne suis pas là où vous croyez,
Alors laissez un message après ce que vous savez,
Et je vous rappellerais là où vous serez,
Merci

3) Humour
*Bonjour, si vous êtes huissier, policier, des impôts, mon dentiste, ma voisine du dessus, ou si je vous dois de l’argent, vous pouvez raccrocher, les autres, laissez moi un message.
*Bonjour, je suis certainement à la maison, probablement en train d’éviter de répondre au téléphone à quelqu’un à qui je n’ai pas envie de parler. Laissez-moi un message à tout hasard, et si je ne vous rappelle pas … c’est que c’était vous !

Mardi 21 septembre

La boîte

Un jour en plein jour
je galérais, je ne savais pas comment m’occuper
J’étais en haut et il ne faisait pas bien beau
Alors je suis restée au grenier
J’ai trouvé une boîte mais j’avais les mains moite
Il était gravé en dessous la « boîte à tout »
Je l’ai tout de suite ouvert et y ai trouvé 1 revolver
Misère je ne savais plus quoi faire
En voulant l’enlever, sur des billes je suis tombée
Stupéfaction!
Je me posais des tas de questions
Et vous savez quoi?
C’était les anciens jouets de Benoît !!!

(ps: les billes ça rappelle le jeu de pistolet à billes,  je le précise au cas où on ne comprendrait pas mon texte)

Moi & la danse orientale

A travers ce livre dans un décors complètement Orientale,

Je vous emmene dans le monde de l’Orient pour vous compter ma passion « La Danse Orientale ».

Nous parcourerons l’histoire de la danse du ventre,

ainsi que les coutumes Turque & Egyptienne,

puis nous survolerons les gestes, techniques et rituels

avant de nous arrêter sur quelques notions de bien être avec la danse orientale

Vous retrouverez de nombreuses stars de la danse du ventre

ainsi que des images de costumes les plus luxueux

et enfin quelques geste simple et utile pour confectionner vous même votre propre costume.

En vous souhaitant un très bon voyage !

Mardi 19 octobre

que fait l’absent ?


-Bah pourquoi t’es pas venu?
Tu sais pourtant qu’on avais un oral
avec Mr Mouhoub aujourd’hui…

-Ouais je sais…
Mais étant donné qu’il à un mouvement
de grève, j’en ai fait mon excuse pour
pas venir, même si sa ne touche pas ma ville
Je me suis couché à 3h00 du mat, j’ai passé
la soiré en boîte, à midi debout j’ai pensé à
vous en cour à grattez…
J’ai bien rit!
J’me suis roulé un pilon,
après j’me suis posé avec mes potes
dans le ter-ter on a damer
au Quick halal à NSO puis voilà quoi!

-Quoi de compiègne t’es venu j’usqu’ici
mais t’aurais pu venir a l’IUT…

-Mais nan pas evie d’venir en cour
j’me pose des RTT avant de revenir demain.

-Lol sacré YAMINE!

Mardi 2 novembre

Monia

- MAIS QU’EST-CE QU’IL T’ARRIVE ????

- C’est pas ton problème!

- ET POURQUOI?

- Parce que.

- MAIS PARCE QUE QUOI ?

- Parc’que c’est pas ton problème j’tes dis !!!

- TES ENERVE CONTRE MOI ?

- Pas un gramme;

- ALORS DIS MOI CE QUI NE VA PAS !

- T’as pas une pompe ??

- EUH … NON § POURQUOI ?

- Nan parc’que tu m’gonfle !

Il sera une fois…

Où un jour ton coeur on prendra

Ton visage s’illuminera

Ta vie de plus belle reprendra

Le plus beau jour de ta vie arrivera

Un prince charmant te vénèrera

Ton choix, ton père aprouvera

Beaucoup d’enfant tu auras

Heureuse tu vivera

Grand mère tu sera

Mais une tragèdie t’attaquera

Infidèl tu sera

Drogué je sais pas

Dans le droit chemin tu reviendra …

(je vous explique mon choix, ce texte au futur pour ne pas faire comme tout le monde « il était une fois », de plus on est quand même dans un

conte de fée: amour, mariage, enfant, bonheur, la tragédie au dernier paragraphe pour faire plus originale et non: une sorcière, une maratre, un loup

ou autre bidule de ce genre, voilà)

Mardi 23 novembre

Echec et Mat
Des couleurs mates
des cases en relief
pour montrer qui est le chef
les noirs domine
ils ont plutôt bonne mine
un échiquier
sans fou, tour, dame  ni cavalier
il n’y à que chez KRASKOWSKI Marc
que le roi sera mat.

[Le texte était a lire avec émotion, comme si je faisais une innovation à Marc Kraskowski, Lui faire des éloges, le prenant dans mes bras, en pleurant presque: d'après les indications de Mr PEYTHIEU].

Mardi 30 novembre

(Suite roman sénégalais)

Complètement révoltés de cette perte de poisson dans cette Atlantique, peur de ne plus pouvoir nourrir sa famille, peur que tout ça ne s’arrêtte un jour… !
Nous nous posèrent des questions, de nombreuses questions !
Mais celle qui revenait en vain « fuir ou ne pas fuir cette misère? ».
Le peuple lui voulait pertinemment fuir notre pays et passé du côté où la vie est moins dur qu’ici …
Et là nous vînt une idée à Boubacar et moi même !!!
Nous décidâmes d’emmener nos confrères jusqu’à la frontière avec notre bateau, et les faire passer en leur réclamant quelques biens nourriture, argent, … , ce qu’il possédaient sans pour autant leur en demander trop car nous étions tous dans le même galère.
et ceci dura pendant des mois et des mois .
grace à ce subterfuge nous avons pu subvenir a nos besoins et nous même avons fui le pays pour rejoindre nos famille respective, avec nos économies Boubacar de dakar et moi même vivons mieux, nous avons tout deux un petit appartement en Espagne près d’Alicante nos femme travaillent ensemble en tant que technicienne de surface dans le magasin « el campo » pour ma part je travail en tant que manutentionnaire et Boubacar est ouvrier dans un port. nos enfants sont dans la même dans classe et depuis on ne ce quitte plus!