Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Synthia (TD1-TP1)

Présentation :

Prénommée Synthia, dénommée Jouandeau, âgée de 20ans,

Intégrant le département des techniques de commercialisation,

Pratique, divertissant et non loin de mon lieu d’habitation.

Originaire d’un Val d’Oise sans agitation,

A la recherche d’un avenir prometteur dans mon domaine de prédilection,

Lecture, dessin, écriture, cinéma, photographie sont mes attractions,

Transmettre ma version du monde sans jouer dans l’explicitation,

Un jeu auquel je me prête avec passion sans tomber dans la manipulation.

Egoïsme, hypocrisie, sournoiserie, jalousie et toutes sortes de compétitions

Sont là de biens vilains mots auxquels je ne prête aucune attention.

Mystère, calme, efficacité et discrétion, voilà mon mode d’action.

Liste de boîtes :

La boîte à secrets – La boîte à plaisir – La boîte à horreur – La boîte à frayeur -

La boîte à chaleur – La boîte à douceur – La boîte à ma sœur – La boîte à bonheur -

La boîte à fou – La boîte à jaloux – La boîte à Marilou – La boîte à sous -

La boîte à poupée – La boîte à poney – La boîte à Popey – La boîte à pompiers -

La boîte à gourmandise – La boîte à chocolat – La boîte à sucre – La boîte à gras -

La boîte à regret – La boîte à régime – La boîte à supprimer – La boîte à admirer -

La boîte à boulets – La boîte à folies – La boîte à soucis – La boîte à rêves -

La boîte à ouvrir – La boîte à fermer – La boîte à coucher – La boîte à quitter -

La boîte à revoir – La boîte à aimer – La boîte à tromper – La boîte à sauver.

Mardi 21 septembre

Message sur répondeur

Aucunement professionnel, absolument pas ta mère,

Encore moins ton amour et surtout pas ton amie ma chère.

C’était juste moi qui n’arrêtait pas d’essayer de t’appeler,

A ce qui paraît je voulais te parler…

Oui je sais, t’as très bien compris qui j’étais,

Je sais pas ce qui m’a fait croire que tu décrocherais.

Ignores l’appel, coupes ton téléphone ou fous ton silencieux

Franchement fais les choses comme tu veux,

Mais oublies pas que tes prochains aveux, tu me les feras entre quatre yeux.

Modèle de Jonathan Swift : Conseils pour plus de vigilance

Confortablement installé,

Tout ton matériel très ajusté.

Regard furtif et projeté au loin,

Complètement détendu, même très serein,

Tu fais tes allers et venus sur ses chemins connus,

T’as pas de raisons de changer tes habitudes.

Tu respectes, chapeau, tu restes à cinquante,

T’as peu de visibilité mais tant pis, tu tentes.

File de droite, clignotant, tu déboites à gauche,

Un grincement, une chute, une moto s’emballe, tu la fauches.

Tu jettes un œil dans le rétro, un homme à terre.

Et si la vigilance, c’était tout simplement de toujours surveiller ses arrières ?

Mardi 7 octobre

Le contre-pied de la lettre de refus d’embauche :

« Ayant accusée réception de votre désormais regretté courrier,
je suis à présent dans une situation bien inconfortable à gérer.
Après vous avoir témoigné toute ma motivation et mon ambition,
me voir refuser le poste de Rédactrice me plonge dans une totale incompréhension,
surtout quand on sait que mon CV est idéal pour votre maison d’édition.
Je pense, évidemment, qu’il s’agit là d’une erreur sur la personne,
mais sachez que, le plus naturellement du monde, je vous pardonne.
Vous aviez vu juste, je souhaite en effet pourvoir votre place,
d’ailleurs, mon culot n’a surement pas dû vous laissez de glace.
Veuillez donc remballer vos affaires et quitter ce bureau
que j’investirai ce lundi à neuf heures dès ma sortie du métro. »

Discours d’inauguration :

 » Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

En tant que détentrice de ce chef d’œuvre contemporain,
je suis heureuse de vous dire que vous n’êtes pas venu pour rien.
Ce lit, sculpté dans un bois majestueux, teinté avec un noir ténébreux,
devrait vous divertir une minute ou deux.
Ses dimensions de rêve, ses détails qui interpellent,
le moelleux de son matelas et la douceur de ses draps,
accompagné d’un baldaquin digne d’une reine et de son voile semblable à une traîne.
Ce monument de notre culture en touchera plus d’un,
si tout comme moi il n’est pas du matin.
Amis de la nuit, amis du sommeil,
voilà cet objet qui nous émerveille. »

Mardi 19 octobre

- Pronostics pour 2011 -

Cette nouvelle année sera un enfer pour toi, un paradis pour moi.
La tempête que tu as semé ne s’attisera pas en un coup de vent,
tu n’as que ce que tu méritais, oeil pour oeil, dent pour dent.
2011 sera une année forte en émotions,
complots, vices, haine, hypocrisie et trahison
se mêleront parfaitement à nos amours et ses passions.
Veuillez accueillir comme il se doit,
cette nouvelle année pleine que nous n’attendons pas.

Mardi 16 novembre

« Meltingposte »

« Usée par le temps,

Ces coups de clés incessants.

Vous perdez votre allure originale,

Tout ça pour récupérer un stupide journal.

Exigez une porte flamboyante,

Ou même une serrure attrayante.

Qui oserai aujourd’hui vous approcher

Avec un tel physique délabré.

Pensez au futur, pensez nouveauté,

Et votre courrier sera entièrement mérité. »

Mardi 23 novembre

ZIG ZAG


Zig zag, zigzaguer, contourner, esquiver
Des choix à effectuer, des décisions à argumenter
Oublier la difficulté, se contenter de la facilité
Des virages à 360 degrés, des images à effacer
Se construire une vie, prendre le chemin opposé
Tout lui donner pour tout lui voler.
Zig zag, zigzaguer, une vie décomposée à recomposer.

Mardi 30 novembre 2010

MBËKË MI


Nous ne pouvons plus vivre comme nous le faisons, la pêche nous mènera à notre mort et celle de nos compagnons.
Mais qui voudrait quitter tout ce que nous avons battu ici? Il faut parti. Partir loin. Sans la possibilité de revenir.
Fuir est notre avenir. Saurez-vous me suivre ?

Mardi 30 novembre

MBËKË MI

Nous ne pouvons plus vivre comme nous le faisons, la pêche nous mènera à notre mort et celle de nos compagnons.
Mais qui voudrait quitter tout ce que nous avons battu ici? Il faut parti. Partir loin. Sans la possibilité de revenir.
Fuir est notre avenir. Saurez-vous me suivre ?

Mardi 7 décembre

Les interdits

« Hey ! Vous là-bas ! Ecoutez-moi.
Dès demain, il vous sera absolument interdit de vous taire durant vos cours !
Je vous le ré-pète.. ABSOLUMENT INTERDIT de par-ler durant vos cours.
Tout manquement au règlement vous coûtera très cher.
Faites attention.. »