Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Virginie

Séance du 16 novembre

Si j’étais un arbre, je serais un saule pleureur parce que c’est une allégorie de la tristesse.
Si j’étais un animal, je serais un corbeau parce que tout le monde se méfie des corbeaux.
Si j’étais une fleur, je serais une rose noire parce que la rose est un symbole de passion et le noir un symbole de tristesse.
Si j’étais un pays, je serais l’Ecosse car c’est un pays où il pleut une bonne partie de l’année.
Si j’étais un nom, je ne m’appellerais plus Virginie Lemoine car Virginie et Lemoine sont des noms très difficiles à porter et que l’union de ces deux noms peut nous nuire.
Si j’étais un métier, je serais neurologue, juste pour voir…
Si j’étais un souvenir, je serais un dimanche après-midi pluvieux parce que c’est rare qu’on se souvienne d’un dimanche après-midi pluvieux.

Séance du 23 novembre

Mon nom ne m’évoque rien de bon.

C’est un nom en trois syllabes mais il m’évoque la même chose que les noms composés : la vanité et l’hypocrisie.
Toutes les autres Virginie que je connais sont orgueilleuses et hypocrites et c’est pour cela que je déteste mon nom. Pour éviter de leur ressembler …

Séance du 18 janvier

Mes écouteurs
Un assemblage de fil recouvert par une fine couche de caoutchouc, un peu moins de 60 centimètres terminés par deux formes en plastique noire : ce sont mes écouteurs.
Une union électrique entre mon portable et mes oreilles. Symboliquement, ce sont les transporteurs de la musique et une particule du mécanisme d’un système qui apporte du bonheur.
S’ils n’étaient pas là, je m’ennuierais beaucoup…