Betterave à sucre

Jean Foucault

Poésies issues de visite de sucreries, de parcours des champs, de rêveries sur les formes des betteraves.
Quelques extraits d’un recueil de betteraves encore en gestation.

Peut on imaginer
Le taux de cholestérol
Des betteraves ?

Elles sont ivres
à longueur de journée.

L’extraction est douloureuse
Et au final
La betterave a disparu.

Ne regrette-t-elle pas d’être venue ?

Mais que pouvait-elle faire d’autre ?

La résistance est inutile.

Je vois quelqu’un ressortir
D’une cuve

On me calme
En me disant
« C’est l’entretien ! »

Moi je sais bien que non
Que l’homme revient
Du centre de la terre

Un homme cristallisé

Il a encore dans les cheveux
Ce que certains appeleront
Des paillettes.

Où est la bettranoire ? (on s’inquiète dans les fourmilières)

Avec un clin d’oeil – peut-être – à Robert Desnos

L’as tu vue
La betterave rouge
La bettranoire
La betterave-terre
La dame en noire
La bette noiraude ?

L’as-tu vue
La bettranoire ?
La belle en sombre
La trame-espoir
La rave en loir
La bête à poire ?

L’as-tu vue
N’as-tu rien vu ?
As-tu vu l’oscillatoire
As-tu vu, ruminatoire,
La bête à sucre
Fourbillatoire ?